ACJ TwoTwenty, le nouveau bizjet d’Airbus

Pour partager cette publication :

Airbus Corporate Jet (ACJ) présente son nouvel avion d’affaires l’ACJ TwoTwenty. Comme son nom l’indique, il s’agit d’une adaptation de l’A220-100 pour l’aviation d’affaires.

Airbus présente l’ACJ TwoTwenty comme le premier avion d’affaires à fuselage extra-large créant ainsi une nouvelle catégorie. Il a une autonomie de 5 650 nm et est équipé de hublots électromagnétique. La cabine offre 785 pieds carré d’espace disponibles et les clients pourront choisir les options dans un catalogue. Pour le marché américain, ACJ dispose d’un centre de finition agréé à Indianapolis.

Il faudra voir si cet avion entre en compétition avec le Global 5500 de Bombardier et le G500 de Gulfstream. ACJ tient une conférence à ce matin pour les médias, plus de détails à venir.

Cabine ACJ TwoTwenty
>>> Suivez-nous sur Facebook et Twitter

13 réflexions sur “ACJ TwoTwenty, le nouveau bizjet d’Airbus

  • octobre 6, 2020 à 10:00 am
    Permalink

    Gros bargain pour Airbus, ce bombardier 100. Cela va entrer en competition avec les plus gros jets de gulfstream et de bombardier, c est certain. Quoi ! quand tu est milliardaire , money is no object. C est du show off. 18 personnnes.! On voyage autour de la terre dans notre bulle et on peut atterrir n importe qu elle piste ou presque.

    Répondre
  • octobre 6, 2020 à 12:50 pm
    Permalink

    Il se vendrai à partir de US$70M semble t’il.

    Il aura une autonomie similaire au Global 6500 mais aura bien sûr plus d’espace de cabin (3x plus?).

    Mais il ira cependant moins vite et volera moins haut (41k veraus 51k?).

    A propos, combien se vend un Global 6500?

    Quelqu’un a une idée du coût d’opération de chacun?

    Répondre
    • octobre 6, 2020 à 1:25 pm
      Permalink

      Le prix d’un Global 5500 est de 48 M$ US et d’un Global 6500 est de 56 M$. À titre de comparaison, la masse maximale au décollage d’un 6500 est de 99 000 livres contre 130 000 pour un ACJ TwoTwenty. Avec 30% plus de poids, je ne vois pas comment le 220 peut être compétitif sur le coût d’opération à l’heure, quoi que dans cette catégorie d’avion il y a des facteurs autres que le coût d’opération qu’il faut regarder. Maintenant à 70 M$ US, c’est un prix de base très bas pour un avion de ce taille. J’aimerais avoir le lien vers l’article qui mentionne ce prix.

      Répondre
  • octobre 6, 2020 à 2:57 pm
    Permalink

    Il est intéressant de voir que c’est le A221 qui a été utilisé. (Semble remplacer la place libérée par l’ancient A318 ACJ)

    L’A223 aurait pourtant offert beaucoup plus d’espace, à un coût d’achat / d’opération pas beaucoup plus élevé. Mais bon, il compétitionerais alors de trop près le A319neo ACJ…

    Répondre
    • octobre 6, 2020 à 3:02 pm
      Permalink

      Je serais près à parier que l’A220-100 ACJ va tuer l’A319neo ACJ. Ils sont beaucoup trop près l’un de l’autre.

      Répondre
    • octobre 6, 2020 à 3:20 pm
      Permalink

      Mais l’A220-300 a moins d’autonomie que le -100, pas impossible qu’Airbus propose une version ACJ du -300 un jour, mais ils devront ajouter des réservoirs en soute pour avoir une autonomie respectable.

      Répondre
  • octobre 6, 2020 à 8:00 pm
    Permalink

    Mais ces A220-100 sont-ils construit et assemblé au Québec? Pour les employés et le Gouvernement du Québec, c’est un point important!

    Répondre
    • octobre 6, 2020 à 8:50 pm
      Permalink

      L’article mentionne que le tout premier A220-100 sera sur la ligne d’assemblage de Mirabel en 2021. J’ai écris cette phrase après avoir vérifié au près d’Airbus Canada. Oui ils seront assemblés à Mirabel.

      Répondre
  • octobre 7, 2020 à 2:59 am
    Permalink

    J’ai cherché mais pas trouvé les ventes ACJ, j’aimerais savoir si on parle d’un segment marginal ou bien robuste.

    Répondre
    • octobre 7, 2020 à 7:17 am
      Permalink

      General Aviation Manufacturers Association (GAMA) produit un rapport trimestriel et annuel des livraisons. le lien suivant mène à la page où on peut télécharger le rapport annuel dont celui de 2019. À la page 13 du rapport annuel 2019, il y a un tableau où il est possible d’apercevoir les livraisons annuelles D’ACJ et Bombardier sur la même page. Quand on regarde bien les statistiques fournies par le GAMA, Bombardier n’a qu’un seul compétiteur pour le Global et c’est Gulfstream G550,G650 et maintenant G500 et G700.
      https://gama.aero/facts-and-statistics/statistical-databook-and-industry-outlook/

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *