L’ACJ TwoTwenty crée un nouveau marché

Pour partager cette publication :

L’avion

Dérivé de l’A220-100, l’ACJ TwoTwenty a une cabine de 785 pieds carrés aménagée en six espaces. Il y a une chambre à coucher ainsi qu’une salle de bain avec douche offerte dans la version de base. La pression cabine sera de 6 000 pieds et l’humidité de l’air sera contrôlée afin de maintenir le confort. Sa distance franchissable est de 5 650 nm ou douze heures trente de vol. Une table à dîner pouvant asseoir huit convives sera également offerte.  

Afin d’obtenir l’autonomie désirée, Airbus va augmenter de cinq tonnes la masse maximale au décollage de l’A220-100. L’ACJ TwoTwenty sera également certifié ETOPS 180 pour les longues routes océaniques. C’est la compagnie Suisse Comlux qui va réaliser la finition intérieure des 15 premiers appareils. C’est à son nouveau centre dédié à l’ACJ TwoTwenty d’Indianapolis que Comlux fera les intérieurs. D’ailleurs, Comlux opère également des avions d’affaires et a commandé deux TwoTwenty. Le premier appareil sera sur la ligne d’assemblage à Mirabel 2021. Par la suite, Comlux fera la finition intérieure et il devrait être mis en service en 2023.

ACJ TwoTwenty section Club
ACJ TwoTwenty section Club

Le marché

Après les modifications, l’ACJ TwoTwenty aura une masse maximale au décollage de plus de 132 000 livres. Il se place donc entre le Global 7500 à environ 110 000 livres et l’ACJ-319neo de 170 000 livres. Mais contrairement au Global 7500, ce n’est pas un avion pour les très longs vols de 18 heures. Airbus Corporate Jet mentionne que le TwoTwenty crée un nouveau marché, celui des avions d’affaires à très large fuselage. Sur ce point il est exact de dire qu’aucun fabricant d’avions d’affaires n’offre un produit comparable. 

En plus des deux commandes de Comlux, quatre autres clients discrets ont également placé une commande. C’est beaucoup pour un avion de cette taille mais il faut relativiser les choses : Bombardier a déjà décroché plus d’une centaine de commandes pour le Global 7500. En fait, depuis sa première livraison en 2005, ACJ a livré un total de 200 avions. 

ACJ TwoTwenty entrée
ACJ TwoTwenty entrée

Les avions de lignes modifiés en avions d’affaires se vendent à un prix nettement supérieur à 100 M$. Il faut savoir que la cabine d’un avion d’affaires représente la portion la plus importante du coût de fabrication. Puisque les avions de ligne offrent beaucoup plus d’espace leur conversion en avion d’affaires est excessivement dispendieuse. Le marché pour des avions privés de près de 150 M$ est somme toute assez limité. Mais les marges bénéficiaires justifient largement l’investissement. 

Avec un coup d’opération inférieur de 30 % par rapport aux avions d’affaires existants et de taille comparable, c’est le marché de remplacement des vieux BBJ737, ACJ319 et ACJ320 qui est probablement visé par l’ACJ TwoTwenty.

ACJ TwoTwenty chambre à coucher
ACJ TwoTwenty chambre à coucher
>>> Suivez-nous sur Facebook et Twitter

13 réflexions sur “L’ACJ TwoTwenty crée un nouveau marché

  • octobre 6, 2020 à 3:27 pm
    Permalink

    Le MTOW de l’A220-100 est de 139k lbs.

    Répondre
    • octobre 7, 2020 à 10:29 am
      Permalink

      Je me suis fais jouer un tour par le site d’Airbus. Quand je suis allé cherche les spécialités de l’A220-100, la page est repassée en métrique de 63,5 tonnes métriques plus 5 pour le Two-Twenty j’arrivais à 1320 000 livres. Mais j’aurais du allumer car dès que j’ai vu 139 000lbs je savais que tu avais le bon chiffre.

      Répondre
      • octobre 7, 2020 à 10:49 am
        Permalink

        J’ai lu quelque part qu’Airbus ajoutait 5 réservoirs en soute, ce qui correspond à environ 5 tonnes, j’ai cru que l’erreur venait de là.

        Répondre
  • octobre 6, 2020 à 4:24 pm
    Permalink

    Est-ce qu’on sait où la structure sera construite? Mirabel ou Mobile?
    En raison de toute les modifications à apporter à la conversion,
    j’imagine que cela va être à Mirabel même si Comlux est Américain.

    Répondre
  • octobre 7, 2020 à 3:03 pm
    Permalink

    Selon le journal de Mourial, la production sera partagée entre Mobile et Mirabel… Aussi, Comlux est Européen.

    Répondre
    • octobre 7, 2020 à 5:27 pm
      Permalink

      Comlux est européen mais le centre de finition de Comlux où l’intérieur des A220ACJ sera fait est à Indianapolis.

      Répondre
    • octobre 8, 2020 à 3:10 am
      Permalink

      Oscar Bravo …C’est des A220 ACJ qui seront assemblés à Mirabel et aussi Mobile éventuellement qui est mentionné dans l’article du Journal de Montréal et autres. Par contre la nouvelle configuration intérieur sera fait à l’usine américaine de Comlux comme mentionner ci-bas. Probable que ceux livrés aux usa seront assemblés à Mobile et ceux livrés dans les autres pays seront assemblés à Mirabel comme c’est actuellement pour les A220 avions de ligne. À suivre la confirmation par Airbus pour savoir.

      Répondre
  • octobre 8, 2020 à 9:37 am
    Permalink

    « The aircraft will have three times more cabin space and cost about a third less to run than competing models, said Airbus »

    Bon, il coûterait 33% de moins à opérer que ses « compétiteurs ».

    Bon, c’est quoi la compétition selon Airbus? Embraer avec ses E190 modifiés en Business Jets (Lineage 1000), Boeing avec ses 737-700 modifiés en Business Jets (BBJ1)?

    Car je serait surpris que ça serait 33% moins chers à opérer qu’un Global 5500 ou un 6500…

    https://www.bloomberg.com/news/articles/2020-10-06/airbus-unveils-new-business-jet-in-search-of-corporate-demand

    Répondre
    • octobre 8, 2020 à 9:44 am
      Permalink

      C’est un communiqué quoi laisse beaucoup de floue, donc il faut prendre le temps de bien analyser avant de sauter aux conclusions. Mais, je me souvient d’avoir soulevé l’a question de la version affaires de l’A220 avec des gens de BBD en décembre 2018 lors de la cérémonie de livraison du premier Global 7500. Personne chez BBD ne voyait l’ACJ220 comme un compétiteur de Global.

      Répondre
      • octobre 8, 2020 à 2:38 pm
        Permalink

        Non c’est plutôt un compétiteur aux A319ACJ et 737BBJ même si c’est dernier ont généralement plus d’autonomie. Les Global et G600/700 vont plus vite, plus loin, plus haut et ont accès à plus d’aéroport tout en étant beaucoup plus léger (et plus petit).

        Répondre
    • octobre 14, 2020 à 11:34 am
      Permalink

      Il est vrai que Bombardier a d’autres chats à fouetter.

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *