Air Canada refinance neuf B737MAX

Pour partager cette publication :

Air Canada a annoncé avoir conclu des opérations de cession-bail pour neuf Boeing B737MAX 8. Lors d’une cession-bail, une compagnie aérienne vend un ou des avions à une compagnie de crédit-bail. Puis cette dernière loue le ou les appareils à la compagnie aérienne avec un bail à long terme. Depuis le début de la pandémie, les compagnies aériennes utilisent cette méthode afin d’obtenir des liquidités.

Dans un premier temps, Air Canada a signé une entente portant sur trois B737MAX 8 avec Jackson Square Aviation. Puis elle a signé une entente avec Avolon Aerospace Leasing pour six autres MAX. Les deux opérations ont permis à Air Canada de récolter un produit de 365 M $ US en liquidités. En contrepartie, la compagnie aérienne versera un total de 345 M $ US en loyer aux deux locateurs. Notez que les neuf appareils ont déjà été livrés et sont actuellement remisés dans le désert. 

Le communiqué de presse ne mentionne pas la durée des baux, le taux d’intérêt équivalent et la valeur résiduelle. Il est donc difficile d’établir la valeur réelle des neuf avions loués. Toutefois, je remarque que le loyer total est presque le même que la somme obtenue. Les deux compagnies de crédit-bail assument donc un faible risque. 

>>> Suivez-nous sur Facebook et Twitter

2 réflexions sur “Air Canada refinance neuf B737MAX

  • octobre 8, 2020 à 2:20 pm
    Permalink

    Les survivants d el aviation vont bien recolter les parts de marches des cadavres de l air, une fois la pandemie achevé. Air Canada devrait en etre.. TRanzat pas sur. Delta devrait sortir gagnant lui aussi. Y en aura t il d autres.. CAE devrait repartir en grand lui aussi.

    Répondre
  • octobre 8, 2020 à 4:11 pm
    Permalink

    Air Canada et les autres transporteurs canadiens sont livrés à eux-mêmes par le gouvernement Trudeau, obsédé par le climat, et foncièrement anti-aviation.

    Pourtant, même en admettant que les modèles climatiques du GIEC sont fiables, et même si le Canada était complètement transformé en une immense réserve écologique, sans aucune population, la diminution des émissions n’aurait aucun impact mesurable sur les températures globales.

    Pendant ce temps, la Chine et l’inde continuent de mettre en service une nouvelle centrale électrique au charbon à chaque semaine :

    https://www.lesechos.fr/monde/chine/sourde-a-lurgence-climatique-la-chine-mise-sur-le-charbon-pour-relancer-son-economie-1218347

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *