Assurance-Emploi : « Ottawa doit réduire les délais, ça presse »

Pour partager cette publication :

L’AIMTA invite le gouvernement fédéral à éliminer complètement les semaines de carences et à faire assurer le versement des premiers chèques d’assurance-emploi par les entreprises.

« Il est minuit moins une, les demandes s’accumulent, les délais s’allongent et certaines personnes vont en souffrir. Beaucoup de gens sont déjà anxieux à cause du COVID-19. On ne doit pas leur ajouter le stress de devoir vivre sans revenu pour une période indéterminée. Il faut poser des actions rapidement pour enlever de la pression sur le système. Nous ne sommes pas les seuls à le dire et à proposer des solutions », déclare David Chartrand, coordonnateur québécois de l’AIMTA.  

Une des façons de retirer de la pression serait de permettre aux entreprises qui en ont les moyens d’assurer les premiers versements aux travailleurs le temps que le fédéral traite les demandes. Des arrangements pourraient être pris par la suite pour  que le gouvernement rembourse les sommes avancées par les employeurs. Il serait également souhaitable de complètement éliminer les délais de carences pour que les chômeurs n’aient plus à attendre.

« Plusieurs entreprises ont un service de paie capable de gérer la situation. Ils produisent déjà tous les documents servant à faire une demande à l’assurance-emploi. Ce ne serait pas compliqué à appliquer comme mesure et ça soulagerait de nombreuses familles », conclut David Chartrand.

>>> Suivez-nous sur Facebook et Twitter

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *