Aviation d’affaires : si la tendance se maintient

Pour partager cette publication :

Le printemps est maintenant à nos portes et la tendance à la hausse pour l’aviation d’affaires se maintient.

L’Europe

Cela fait maintenant plus de trois semaines que le conflit en Ukraine et les sanctions économiques contre la Russie sont en place. Mais cela n’affecte pas la performance de l’aviation d’affaires en Europe. WingX y rapporte une augmentation de 25 % depuis le début de mars par rapport à 2019. Il faut savoir que la Russie, la Biélorussie et l’Ukraine ne représentaient que 5 % du volume européen en 2019. Le Bourget, Nice et Farnborough sont les trois destinations les plus populaires en ce moment. 

Les États-Unis

Au début de 2022, l’aviation d’affaires a conne une croissance légèrement inférieure à 10 %. Mais le mois de mars marque le retour de l’explosion de la demande avec une hausse de 21 %. Tous les secteurs d’activité sont en croissance aux pays de l’Oncle Sam. Il y toute fois un secteur où les avions ont moins volé et c’est celui des avions-ambulance. Ce segment est en recul de 6,5 % si l’on compare à 2019. Mais les avions-ambulance ne représentent que 1 % des vols d’avions d’affaires aux USA. 

Si la tendance se maintient

Le premier trimestre de 2022 tire à sa fin et il semble vouloir établir la tendance pour 2022. La possibilité d’une autre année record se pointe à l’horizon. On constate que l’aviation d’affaires est toujours en forte hausse malgré les perturbations économiques et politiques. La résilience de cette industrie surprend et indique qu’elle subit des changements profonds. 

Signe qui ne trompe pas, l’embauche de pilotes formateurs a repris chez CAE Montréal. L’unité de formation sur les avions de Bombardier est présentement à la recherche de formateurs. Rappelons que c’est en mars 2019 que CAE avait complétée l’acquisition de cette unité qui appartenait à Bombardier. Au début de la pandémie, CAE avait cessé le recrutement.  

Au cours des 15 prochains mois en aviation d’affaires, il faudra moins se préoccuper d’économie et plus d’approvisionnement. La pandémie a démontré les limites du système d’approvisionnement « just in time. » Pour les fabricants, il s’agit de s’adapter le plus rapidement possible à la nouvelle réalité. Augmenter l’inventaire et les frais qui y sont reliés pourrait s’avérer être une décision payante. Abonnez vous gratuitement à notre chaîne YouTube en cliquant ici

>>> Suivez-nous sur Facebook et Twitter

3 avis sur “Aviation d’affaires : si la tendance se maintient

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.