Bombardier et la mise à niveau des Challenger 604

Pour partager cette publication :

Depuis quelques semaines, j’ai aperçu plusieurs publicités et articles sur la mise à niveau de l’avionique du Challenger 604. Ces publicités étaient produites par Bombardier ainsi que par des ateliers spécialisés. J’ai fouillé un peu afin de comprendre pourquoi il y avait autant d’activités autour de cette mise à nouveau.

Le Challenger 604

Le challenger 604 est arrivé sur le marché en 1996 et il comportait plusieurs améliorations par rapport au Challenger 601. Il a des moteurs plus puissants, un plus grand réservoir de carburant, un nouveau train d’atterrissage ainsi que des améliorations aux ailes et à la queue. Il comportait également une mise à jour de sa suite avionique avec la version Pro Line 4 de Rockewll Collins.

Le 604 est  arrivé sur le marché 16 ans après le premier Challenger 600; on peut donc affirmer qu’avec cette version, le programme Challenger était arrivé à maturité. Bombardier a produit 365 Challenger 604 et le dernier est sorti de l’usine en 2007. Dès ses premières années en service, le Challenger 604 avait une réputation de qualité et de fiabilité. Pour plusieurs particuliers, « le 604 c’est le summum » et ils le conservent jalousement bien à l’abri dans un hangar. Certains Challenger 604 cumulent beaucoup plus de cycle de lavage que de cycle de vol. 

Selon les informations fournies par Bombardier, 351 Challenger 604 sont encore en service. Donc à peine 4 % des appareils ne volent plus malgré le fait que 63 % de la flotte a plus de vingt ans. À l’époque où le Challenger 604 était fabriqué, l’ADS-B n’existait pas. Cependant, si le propriétaire a suivi le programme de certificats de type supplémentaire, son appareil est alors compatibl avec cette technologie.

L’ADS-B pour nuls

ADS-B signifie automatic dependent surveillance broadcast et est maintenant utilisé par la FAA pour le contrôle du trafic aérien. Ce système comporte deux phases bien distinctes soit l’ADS-B out et l’ADS-B in

L’ADS-B out prend les informations sur la position de l’avion fournies par le système GPS de bord. Par la suite, il envoie cette information au système de stations terrestres qui elle se charge de la retransmettre. Les contrôleurs aériens ont donc accès à cette information qui fournit un positionnement très précis. La FAA a opté pour ce système, car il est beaucoup plus précis que les radars. De plus il est beaucoup moins dispendieux à remplacer et à entretenir. 

L’ADS-B in permet de recevoir de l’information des stations au sol. La position des autres aéronefs environnants peut donc être affichée sur l’écran du poste de pilotage. Avec ce système, la position de tous les aéronefs est connue, peu importe qu’il navigue en VFR ou en IFR. Cela permet de diminuer le risque de collision en vol surtout en mode VFR. 

De plus, l’ADS-B in permet également de recevoir les images des radars météo au sol. L’écran du tableau de bord affiche donc une image composée avec l’information de plusieurs radars. Même les petits avions disposent d’une image très précise de la météo avoisinante. Là encore, c’est une très grosse amélioration pour la sécurité aérienne. 

Depuis le 7 juin 2019, tous les aéronefs livrés ou fabriqués aux États-Unis doivent être équipés d’ADS-B version deux in et out. Pour les appareils déjà en service ou immatriculés à l’étranger la date limite était le 7 juin 2020. Mais cette échéance a été reportée au 7 juin 2023 à cause de la COVID-19. 

La mise à niveau

Afin de prolonger la durée de vie des multiples avions, Rockwell Collins a développé la suite Pro Line Fusion. Elle peut être installée sur plusieurs types d’avions différents afin de les rendre compatibles avec la norme ADS-B américaine. Bombardier offre de faire elle-même la mise à niveau aux propriétaires de Challenger de Challenger 604. Cliquez ici pour visionner la vidéo de promotion de Bombardier

L’installation de la suite Pro Line Fusion est un investissement important qui demande une visite à l’atelier de plusieurs semaines . C’est une option intéressante même si l’appareil a reçu tous les STC et qu’il rencontre la norme ADS-B; la mise à niveau permet de remplacer le système d’écrans cathodiques par des écrans tactiles ACL beaucoup plus performants. De plus, le remplacement du matériel électronique permet d’ajouter des logiciels beaucoup plus performants. L’amélioration permet alors d’utiliser la vision synthétique et augmente considérablement la bande passante. 

Cette mise à niveau se chiffre dans les millions de dollars et c’est une décision qui doit être prise pour le long terme. À l’heure actuelle, bon nombre de Challenger 604 ne comptent que 5 000 heures de vol et moins. La mise à niveau permet de prolonger la durée de vie d’au moins dix ans. De plus elle et augmente considérablement la valeur de revente. Selon Bombardier, une trentaine de 604 sont maintenant équipés avec la suite Pro Line Fusion. Une demi-douzaine reçoit la mise à niveau en ce moment, alors qu’il reste une centaine de candidats potentiels à convertir. Il s’agit donc d’un marché de plusieurs centaines de millions de dollars, qui autrefois aurait échappé à Bombardier. Mais maintenant qu’il a considérablement amélioré son réseau de centres de service, le fabricant peut viser la part du lion. 

>>> Suivez-nous sur Facebook et Twitter

2 avis sur “Bombardier et la mise à niveau des Challenger 604

  • juin 9, 2021 à 10:27 am
    Permalink

    Bonjour, comme toujours, très bon article. Juste à préciser que la suite Pro Line Fusion, n’est pas de 2021. C’est une évolution de la Pro Line 21/21 Advanced (Sortie en 2002 avec déjà ADS-B Transpondeur). A titre d’exemple la Pro Line Fusion est disponible sur King Air depuis 2015, sur Legacy 500 depuis 2017 et l’ensemble des avions CJ1, CJ2 et CJ3 depuis 2019. Mais en effet très bonne nouvelle pour Bombardier. Bonne Journée !!

    Répondre
    • juin 9, 2021 à 2:33 pm
      Permalink

      Merci pour la précision

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *