Bombardier et l’usine de Pearson

Pour partager cette publication :

Bombardier a fait le point ce matin sur l’état d’avancement des travaux à sa nouvelle usine de Pearson. Pour l’occasion, le fabricant avait invité quelques dignitaires dont la mairesse de Mississauga Mme Bonnie Crombie et le président national d’Unifor M. Jerry Dias. C’est le président et chef de la direction de Bombardier M. Éric Martel qui a fait la présentation.

Comme on peut le constater sur la photo d’en-tête, la construction du bâtiment avance bien. Le nouvel édifice permettra d’économiser 60 % en énergie et réduira de 50 % les émissions de CO². Cet investissement de 400 M$ est financé à 100 % par Bombardier. C’est à cet endroit que seront assemblés tous les appareils de la famille globale. L’entreprise n’a toujours pas précisé si elle comptait profiter de ce nouvel aménagement afin d’augmenter la capacité de production. 

Bombardier doit avoir quitté les installations de Downsview pour la fin de 2023. Le déménagement va demander un effort de logistique important alors que la chaîne d’approvisionnement est sous pression. Il serait sans doute sage pour l’entreprise d’accumuler un surplus de Global prêt pour la finition au cours de l’année 2022. De cette manière, elle diminuerait les risques d’interruption au centre de finition. 

Les dignitaires présents chez Bombardier
De gauche à droite: Paul Sislian VP opération de Bombardier, Éric Martel PDG de Bombardier, Deborah Flint PDG du GTAA, Bonnie Crombie mairesse de Mississauga et Jerry Dias président national Unifor
>>> Suivez-nous sur Facebook et Twitter

5 avis sur “Bombardier et l’usine de Pearson

  • novembre 2, 2021 à 4:08 pm
    Permalink

    Bombardier finance seul cette nouvelle usine et ça démontre bien que le nouveau avionneur Québécois est rendu ailleurs pour une relance de plus en plus manifeste. Surprenant après cette saga financière de 2010 à 2020 et avoir entrer en soins « palliatifs » de 2015 à 2020.

    Répondre
    • novembre 3, 2021 à 5:18 am
      Permalink

      Ce serait un peu gênant de demander de l’argent quand tu déménages parce que tu viens de vendre l’ancienne usine pour te renflouer. Si on les avait obliger à déménager, vous pouvez être sure qu’ils auraient demander des subventions…

      Répondre
    • novembre 3, 2021 à 12:07 pm
      Permalink

      Bonjour M.Allard,

      « Economiser 60% en énergie « , avez-vous une idée du montant concrètement ?

      Pour la diminution de 50% de CO2, BBD fait la bonne chose à plusieurs niveaux.
      Bref, je pense que l’investissement est très intelligent et sera très rentable.

      Répondre
      • novembre 3, 2021 à 12:15 pm
        Permalink

        Évidement, Bombardier ne fournit aucun chiffres sur la consommation d’énergie des bâtiments à Downsview pour que l’on puisse faire le calcul des économies. Mais étant donnée l’âge et le superficie actuelle, c’est certainement 10 M$ par année en ce moment et fort possiblement plus. Donc une économie annuelle d’au moins 6 M$. Avec une cadence annuelle de 80 Global cela diminue le coût de production de 75 000 $ par avion.

        Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *