Bombardier : Stabilité et prévisibilité

Pour partager cette publication :

La stabilité et la prévisibilité sont les deux mots qui définissent le mieux les objectifs à court terme de Bombardier.

Le différend avec un investisseur est réglé

Au début du mois de mai, Bombardier a déclaré qu’un de ses prêteurs était insatisfait. Depuis ce temps, la compagnie est parvenue à une entente avec celui-ci. De plus, l’entreprise a obtenu un consentement écrit de ses créanciers pour sept des huit tranches de dette. Cela permet donc de lever le doute qui pouvait encore planer sur ses finances. 

Une meilleure ligne de communication

La dernière réorganisation a permis de réduire le nombre de cadres et de membres du conseil d’administration. De plus, la fermeture du siège social a ramené tout le monde sous un même toit sur le chemin de la Côte-Vertu. Cela crée donc une plus grande proximité entre les divers niveaux de gestion. Les membres de l’exécutif peuvent maintenant consacrer tout leur temps à une seule fonction : les avions d’affaires.

Éric Martel est plutôt du genre à livrer ses messages en personne plutôt que de le faire livrer par d’autres ; il est donc souvent présent lors des rencontres de gestion et de planification. Cette plus grande proximité de la direction devrait permettre de resserrer les rangs ; à moyen terme, cela donnera plus d’agilité au fabricant, mais il reste encore une certaine réticence à dissiper. 

Le niveau d’emploi

Plusieurs signaux tendent à confirmer la fin des vagues de mises à pied surtout pour les employés de production. Des rappels permanents de quelques dizaines de personnes se font de temps à autre. Une bonne partie de ses retours au travail sont liés aux départs à la retraite des plus anciens. Du côté de l’AIMTA, on confirme qu’il y a une plus grande demande pour la formation donnée aux futurs retraités.

Beaucoup de rumeurs circulent concernant les cadences de production des différents modèles. Du côté de Bombardier, on me répond que l’on désire se garder une certaine flexibilité dans la production. Mais aucun changement de cadence important ne serait prévu. Le nombre d’employés au travail ne devrait donc pas varier de beaucoup au cours des prochains mois. 

Les analystes financiers

De plus en plus d’analystes financiers recommandent l’achat du titre de Bombardier. Depuis six mois, le cours cible à été revu à plusieurs reprises, passant de près de 70 cents à 1,20 $. La confiance revient donc graduellement et même le fonds Letko Brosseau a augmenté sa participation à l’actionnariat de l’avionneur.

Le service après-vente

Deux nouvelles concernant le service après-vente de Bombardier : ses cinq centres de service aux États-Unis ont reçu le prix d’excellence Diamant des techniciens de maintenance d’avions 2020. Ce prix est parrainé par la FAA et est décerné aux entreprises d’entretien d’avion offrant à ses techniciens des programmes de formation de qualité sur la réglementation, la navigabilité sur la sécurité. Ce prix contribue donc à renforcer le positionnement haut de gamme des services qu’offre l’avionneur.

Le fabricant d’avions d’affaires a également signé une entente avec Sterling Global Aviation Logistics. Cette dernière est spécialisée dans la logistique des pièces d’avions qu’elle livre partout dans le monde. Elle offre un service d’expédition accélérée afin de livrer des pièces lorsqu’un avion ne peut voler. Cette entente offre à Bombardier la possibilité d’améliorer encore le service sans avoir à faire d’investissement supplémentaire.

>>> Suivez-nous sur Facebook et Twitter

2 avis sur “Bombardier : Stabilité et prévisibilité

  • mai 26, 2021 à 9:44 am
    Permalink

    Pourriez-vous clarifier au juste au sujets des Bonds que vous avez réglé avec les préteurs, si celà vous coûte d’avantage de
    l’argent ou vous avez sauver de l’argent, et à quel taux d’intêret!!

    Répondre
    • mai 26, 2021 à 5:18 pm
      Permalink

      La solicitation de consentement de la part des investisseurs aura couté près de 10 M $ à Bombardier. Pour ce qui est de l’entente avec le prêteur, Bombardier signale simplement qu’il a signé le consentement et ne parles pas de dédommagement. Les taux d’intérêts n’ont pas été modifiés alors l’opération n’aura entrainé aucun autres frais.

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *