C Series de Delta, l’AIMTA commente

Pour partager cette publication :

Communiqué de presse

Commande de la C-Séries de Delta et l’usine d’assemblage de l’Alabama : Réaction du Syndicat des Machinistes.

 

Montréal, 19 décembre 2017- Hier le responsable de la gestion de la flotte de Delta Airlines, Gregory May déclarait devant la Commission internationale du Commerce que « Delta ne s’attendait pas à recevoir d’avion C-S100 assemblé au Canada». « Même si nous aurions préféré qu’il en soit autrement, pour nous cette déclaration ne nous apprend rien de nouveau », explique Yvon Paiement, président de la Section locale 712 du Syndicat des machinistes qui représente des travailleurs de Bombardier aérospatiale dans la région de Montréal. « Depuis l’arrivé d’Airbus dans le paysage de la C-Séries que la ligne d’assemblage de Mobile fait partie du décor pour les avions destinés aux clients américains. Cependant, dans l’entente signée par Airbus, Bombardier et le Gouvernement du Québec, il est stipulé que les 2000 emplois de la C-Séries qui sont à Mirabel seront garantis jusqu’en 2041. Le rôle des travailleurs et travailleuses sera d’assembler les C-Séries destinés aux clients non américains. Ce n’est pas parfait, mais mieux valait s’entendre avec Airbus et avoir la possibilité de construire au Québec 70% de plusieurs commandes de C-Séries que de s’assurer de construire 100% de presque rien. D’ailleurs la lettre d’entente avec Égyptair (24 avions) et la vente de 31 à C Series, avec une option d’achat de 30 appareils additionnels pour un client européen inconnu nous inspire confiance. D’ici là, nous continuerons de travailler avec nos membres pour protéger les emplois et les conditions de travail dans le secteur aérospatial au Québec. »

>>> Suivez-nous sur Facebook et Twitter

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.