Ce qui fait de l’A220 un avion exceptionnel

Pour partager cette publication :

Pour le deuxième épisode de la chaîne YouTube Les Ailes du Québec, je parle de l’A220. Dans cette vidéo d’une trentaine de minutes, je fais le tour des grandes innovations de l’A220. J’explique également certaines de ses caractéristiques qui le rendent unique. La vidéo est accompagnée de plusieurs images qui sont la courtoisie d’Airbus Canada.

N’oubliez pas de vous abonner à notre chaîne YouTube. Pour ceux et celles qui veulent écouter le Podcast, cliquez ici

>>> Suivez-nous sur Facebook et Twitter

10 avis sur “Ce qui fait de l’A220 un avion exceptionnel

  • août 17, 2021 à 8:27 am
    Permalink

    Bonsoi André,

    Le lien vers le podcast ne fonctionne pas. J’ai réussi a trouver l’épisode grace au lien que tu m’avais transmis pour le dernier episode.

    Bon cœur pour la suite

    Répondre
    • août 17, 2021 à 8:46 am
      Permalink

      Merci j’ai modifié le lien et avise moi s’il ne fonctionne pas.

      Répondre
  • août 17, 2021 à 8:49 am
    Permalink

    Moi je n’ai jamais de problème avec YouTube. L’abonnement est gratuit.

    Répondre
    • août 17, 2021 à 9:02 am
      Permalink

      C’était le lien vers le podcast qui ne fonctionnait pas car il menait ver Apple Podcast et seul les abonnés pouvaient y accéder. Là j’ai modifié avec le lien de Podcastic.

      Répondre
  • août 18, 2021 à 1:28 pm
    Permalink

    Énormément d’erreurs dans ce “reportage” … 50% minimum à laisser de côté !

    Répondre
    • août 18, 2021 à 1:36 pm
      Permalink

      50% d’erreur? Les quelles?

      Répondre
  • août 18, 2021 à 1:56 pm
    Permalink

    La pressurisation est comme les anciennes, on pressurise à 8.000ft et non à 6.000ft, non, il n’y a pas “perte de contrôle”
    lorsque l’on pousse sur le nez de l’avion…. il accélère comme n’importe lequel et surtout la vitesse est managée par le FMS.
    Non il ne fait pas tout en automatique et les pilotes n’ont plus rien à faire ! Non ce n’est pas un mono piston et j’en passe…. Donc oui beaucoup d’erreurs de forme et de chiffres dans ce “reportage” ,

    Répondre
  • août 18, 2021 à 9:52 pm
    Permalink

    Bonjour André. J’aime vraiment ce que tu viens de nous livrer sur u-tube. Bravo.

    Tu parle de Swiss, avec raison du fait qu’ils étaient la compagnie de lancement du »C-Séries »

    Du coup, depuis un certain temps, je constate que Swiss a un taux d’utilisation de sa flotte de A220 qui me semble impressionnant.
    À répétition sur Fligtradar24 je peut compter entre 22 et 26 A220 de Swiss en service. On sait qu’ils en ont 30 au total.

    1- Y as t’il un endroit ou ce genre de données son compilées?
    2- Est-ce que c’est si exceptionnel?
    3- Quel est le taux d’utilisation »normal » ou »moyen », si on peut en faire une évaluation, pour cette catégorie d’appareil.

    J’ai beau compter sur Flightradar24, Delta, Air Baltic, Egyptair, Korean et Air Canada n’ont pas le même taux du tout.

    Merci

    Répondre
    • août 19, 2021 à 6:51 am
      Permalink

      Merci pour les bon commentaires. Flightradar24 permet de cumuler des statistiques avec un abonnement payant mais je ne conseil pas de le prendre surtout en ce moment. Nous sommes toujours en pandémie et les compagnies aériennes ne sont toujours pas revenues à 100 % de leur volume. Alors le taux d’utilisation des appareils demeure plutôt bas sauf aux États-Unis où il y a eu beaucoup d’activités cet été.

      Avant la pandémie, Delta utilisait quotidiennement 28 de ses 30 A220 et c’était la même chose pour SWISS. Certaines compagnies comme Air Baltic ont une plus grande variation saisonnière. Durant la période creuse elles devancent les gros entretien comme les « C check ». Le taux d’utilisation devrait donc varier selon les saisons.

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.