Dorval célèbre son 80e anniversaire

Pour partager cette publication :

*L’image d’entête est de 1948, elle provient des archives de la Bibliothèque nationale du Québec et de la collection Paul Carpentier.

C’est le premier septembre 1941 que l’aéroport de Dorval a été inauguré. C’est le vol numéro deux d’Air Canada qui arrivait d’Ottawa qui a été le premier à atterrir. À cette époque, le vol numéro deux effectuait la liaison Vancouver-Halifax avec plusieurs escales. Selon la Presse du 2 septembre 1941, l’appareil était un bimoteur Lockheed (fort probablement un Super Electra). Le commandant était B. Rawson, le premier officier N.C. Umphrey et « l’hôtesse » était Roberta Livingstone. 

Aucune cérémonie officielle n’avait été organisée pour cette occasion. Seules quelques personnes s’étaient réunies pour l’occasion : il s’agissait de M. A.A. MacLean, contrôleur de l’aviation civile, M. R. Dodds inspecteur en chef des airs, M. John Schofield « architecte du nouveau champ d’aviation de Montréal, » M. W. S. Thompson directeur de la publicité d’Air Canada, H Ainsworth ingénieur en charge de l’éclairage, M. F. I. Banghart gérant de l’aérodrome et de M. Roméo Vachon gérant de l’aérogare d’Air Canada. Après une brève séance soulignant l’évènement, l’avion a repris son vol vers Moncton et Halifax. 

Curieusement, cet événement avait été plus couvert avant qu’après ; en effet Air Canada avait diffusé une publicité à l’intention des voyageurs dans les jours précédents. 

Publicité d'Air Canada Le Devoir 29 août 1941. Source, les archives numériques de la Bibliothèque nationale du Québec.
Publicité d’Air Canada Le Devoir 29 août 1941.Source, les archives numériques de la Bibliothèque nationale du Québec

Avant l’ouverture

Au début de l’aviation commerciale au Canada, c’est Saint-Hubert qui est l’aéroport de la métropole. Mais la Deuxième Guerre va forcer le gouvernement à revoir sa stratégie ; en 1940 il est décidé que Saint-Hubert sera un aéroport militaire servant principalement à la formation de pilotes. C’est le site de Dorval qui est retenu pour la construction du nouvel aéroport civil.

Le 12 octobre, Le Devoir rapporte que les travaux de construction du hangar d’Air Canada ont débuté. C’est la firme J. A. A. Leclair-Dupuis limitée de Montréal qui est le maître d’œuvre. Le 12 février 1941, le journal La Patrie publie une photographie du hangar en construction. 

Hangar d'AC en construction La Patrie février 1941. La photo avait été fournie par Air Acanada. Source, les archives numériques de la Bibliothèque nationale
Hangar d’AC en construction La Patrie février 1941. Source, les archives numériques de la Bibliothèque nationale du Québec

Le 21 juillet 1941, Le Droit rapporte qu’un violent incendie a eu lieu sur le chantier de l’aéroport de Dorval le 18 juillet. Le feu aurait pris naissance dans une pile de bois de construction. Les forts vents avaient attisé les flammes, les pompiers avaient mis plus de deux heures pour maîtriser le brasier. 

Le Hangar d'Air Canada publié dans Le Canada le 29 août. Source, les archives numériques de la Bibliothèque nationale du Québec
Le Hangar d’Air Canada publié dans Le Canada du 29 août. Source, les archives numériques de la Bibliothèque nationale du Québec

Les premières années

À son ouverture, Dorval est sous la direction du ministère du Transport et du ministère des munitions et des approvisionnements. Le Ferry Command y installe son quartier général. Ce dernier s’occupera de coordonner le convoyage de plus de 9 000 appareils vers l’Angleterre jusqu’à la fin de la guerre. C’est d’ailleurs la principale activité de l’aéroport jusqu’à la fin de la Deuxième Guerre mondiale. 

Lancaster du service transatlantique 1946. Image de Photogelatine Engraving Co. Sources archives numériques de la Bibliothèque nationale du Québec.
Lancaster du service transatlantique 1946. Source, les archives numériques de la Bibliothèque nationale du Québec

Entre 1943 et 1947, Air Canada exploite des Avro Lancaster modifiés pour le transport de passagers. Ils ont utilisé pour le service aérien transatlantique du gouvernement canadien. Ce service avait pour but de transporter des militaires et du courrier entre l’Europe et le Canada. Air Canada va remplacera les Lancaster par North Star de Canadair en 1947 puis elle utilisera des Super Constellations à partir de 1954.Le 29 mai 1949, KLM est la première compagnie aérienne à venir à Montréal à partir d’Amsterdam. Air France emboitera le pas en octobre 1950 avec la liaison Montréal-Paris. Les deux compagnies européennes utilisaient alors des Lockheed Constellation.

Le terminal et le tarmac dans les années 50. Source ADM
Le terminal et le tarmac dans les années 50. Source, ADM
Aéroport de Dorval dans les années 40. Image de Photogelatine Engraving Co. Sources archives numériques de la Bibliothèque nationale du Québec.
Aéroport de Dorval dans les années 40. Source, les archives numériques de la Bibliothèque nationale du Québec
Aéroport Montréal-Trudeau dans les années 50
Aéroport Montréal-Trudeau dans les années 50, Source, ADM
Aéroport de Dorval dans les années 40. Source ADM
Aéroport de Dorval dans les années 40. Source, ADM
>>> Suivez-nous sur Facebook et Twitter

2 avis sur “Dorval célèbre son 80e anniversaire

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *