La Financière BNC revoit Bombardier à la hausse

Pour partager cette publication :

Le journal les Affaires rapporte les propos de l’analyste principal Cameron Doersken, de La Financière BNC, sur le titre de Bombardier. M. Doersken est surpris par la bonne performance de l’action de Bombardier. Il faut dire que le marché de l’aviation d’affaires se porte très bien et tire vers le haut tous les fabricants. 

Bombardier dévoilera ses résultats trimestriels le 5 août prochain. M. Doersken s’attend à ce que Bombardier ait livré 29 avions au deuxième trimestre, dont 12 Global 7500. L’analyste s’attendait plutôt à 22 livraisons dont 8 Global 7500. S’il a raison, cela veut dire que les employés du fabricant progressent rapidement dans la courbe d’apprentissage : plus la cadence est élevée et plus le coût de production unitaire est bas. 

L’analyste de la Financière BNC revoit donc à la hausse le titre de Bombardier pour une troisième fois cette année. Il fait passer le cours cible de 1 $ à 1,75 $. En début d’année, il était à 0,80 $. M. Doersken s’attend également à ce que la performance du titre de Bombardier dépasse celle de l’industrie aéronautique. 

Sur le long terme, M. Doersken s’attend à ce que Bombardier n’atteigne pas sa cible de 1,5 G$ de bénéfices en 2025. Il anticipe plutôt 1,3 G$ de bénéfices. L’analyste établit son cours cible à 2,31 $ en 2025 ce qui représente un ratio de 7,5 fois les profits anticipés. Il retranche 10 % par année et arrive à 1,75 $ pour la valeur actuelle. L’action de catégorie B de Bombardier a clôturé à 1,47 $ hier

>>> Suivez-nous sur Facebook et Twitter

4 avis sur “La Financière BNC revoit Bombardier à la hausse

  • juillet 21, 2021 à 10:10 am
    Permalink

    Ha !!! Les analystes.

    Celui-ci reprend ça prévision à plusieurs fois pendant l’année, allant jusqu’à plus du double ( 100%) de sa prévision initiale.

    Dans le paragraphe suivant, il fait une prévision pour 2025. 🙄

    Simple remarque.

    Répondre
    • juillet 21, 2021 à 10:30 am
      Permalink

      très pertinent!! Je me souviens que ces memes analystes prévoyaient en 2018 un titre a 6 -7 dollars……alors qu’il a commencé sa plongée …conclusion ..ne vous y fiez pas trop!!

      Répondre
      • juillet 21, 2021 à 12:25 pm
        Permalink

        La situation de Bombardier inc en 2015 était catastrophique avec une dette à plus de 7 milliards/us était presque en faillite, et en passant par 2018 qui malgré certains indices était encore loin de la coupe aux lèvres pour pas dire plus. Aucun (*analystes sérieux) ne prévoyaient en 2015 un titres à 6,$ ou plus pour 2018 il me semble. Faut comprendre que certains analystes à la solde de courtiers font des projections « flyé » en vu de créer une situation de pump and dump comme en 2018 en particulier. Bombardier inc en 2021 est rendu ailleurs pour une solide relance sur le marché des business jets en pleine expansion et je crois qu’il faut bien le reconnaître. L’avionneur c’était embourber dans cette trop longue saga financière 2010/2020 en particulier 2015/2020, fallait pas être devin pour comprendre quand bout de ligne il ne lui restera qu’une division d’affaire et encore chanceux qu’il en a rester une. Plus petits mais de plus en plus solide financièrement et viable maintenant pour bien des années à venir. Pump and dump/Gonfler et larguer, technique de manipulation de marché boursier.

        Répondre
  • juillet 21, 2021 à 1:55 pm
    Permalink

    Ce que je retiens de l’analyse de la Banque nationale c’est qu’il est temps d’engranger des actions BBD.B et autres de Bombardier inc à un prix quand même assez bas. Le 16 novembre 2020 l’action bbd.b ouvre à 0.29$ et clôture à 0.30$ pour clôturé à 1,47$ le 20 juillet 2021. Quand même pas si mal en huit mois. L’analyste Cameron Doersken est toujours assez conservateur ou prudent habituellement quand il fait des projections sur le titre boursier de Bombardier inc. On est très loin du pump and dump quand on lie les analyses de C. Dorsken depuis quelques années.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *