La saga du F-35 dernière partie

Pour partager cette publication :

Dans ce quatrième épisode sur la saga du F-35, Gregory et Olivier font une revue des pays qui l’ont acheté. Ils dressent ensuite la liste des contrats potentiels à venir. Par la suite, nos deux iconoclastes continuent de déboulonner certains mythes avec la revue détaillée des systèmes du F-35. Je vous invite donc à regarder ce quatrième épisode afin que vous puissiez mieux l’apprécier.

S’il existe beaucoup de textes et de podcasts sur le F-35, ils sont presque tous en anglais. La série de quatre épisodes de Gregory et Olivier est une rareté en français. Pour ne pas manquer cet épisode, abonnez-vous à notre chaîne Youtube. Vous pouvez également télécharger les podcast en cliquant ici.

La saga du F-35 dernier partie


Les Ailes du Québec se joint à Mentoraero pour produire des podcast sur l’actualité aéronautique.

Pour cet épisode hors-série, Gregory Blanc de Mentoraero ainsi qu’olivier Lacombe « le pilote laconique » sont les commentateurs.

La formule de l’Aéropod se rapproche de celle du blogue alors que nous discutons de sujets d’intérêt. Si vous avez des commentaires ou des corrections à apporter, nous vous invitons à le faire. Éventuellement, il sera possible d’enregistrer vos commentaires pour les faire entendre sur l’Aeropod.

>>> Suivez-nous sur Facebook et Twitter

3 réflexions sur “La saga du F-35 dernière partie

  • septembre 1, 2020 à 3:29 pm
    Permalink

    Bonsoir,

    Super podcast très instructif sur le F35.
    A renouveler sur d’autres thèmes, avec par exemple comme thèmes le challenger, le canadair, le global….

    Je me permet cependant une petite critique.
    Il est évident que le sujet est complexe et pas évident à aborder vu la masse d’information. Olivier et Gregory ont par moment tendance à s’égarer et ca devient un peu confus. Il pourrait être intéressant de « cadrer » plus le sujet pour que nos deux compères restent sur les bon rails.
    Merci à eux pour le travail et le plaisir de les écouter.

    Répondre
  • septembre 5, 2020 à 11:22 pm
    Permalink

    Pas surpris des petites magouilles politico/économiques qu’utilises Lockheed Martin pour influencer les pays dans leurs choix d’avions militaires. Tous les autres fabricants de ce type d’avion on aussi leurs petites magouilles qui ont déjà fait les bulletins de nouvelles dans le passé il me semble. Partant de ce constat je me demande si Pratt-Whitney/us ne pourraient pas demander à Pratt-Whitney Canada d’assemblé des sous-ensembles pour les moteurs des F-35 qui seraient acheter par le Canada ????.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *