La série noire de Boeing se poursuit

Pour partager cette publication :

L’année 2021 débute mal pour Boeing alors qu’un de ses appareils est impliqué dans une tragédie aérienne. 

La tragédie

Le vol 182 de la compagnie Sriwijaya Air s’est abimé en mer la nuit dernière. Le vol SJ182 a décollé de l’aéroport de Jakarta à 14H06 heure locale. Il est monté à une altitude de 10 900 pieds avant de chuter rapidement à 7 650 pieds. Un peu plus de quatre minutes après son décollage, le vol SJ182 a disparu des écrans radar. 62 personnes se trouvaient à bord dont 56 passagers et 6 membres d’équipage. Les autorités indonésiennes ont confirmé la disparition et des premiers débris ont été récupérés en mer. Il semble peu probable qu’il y ait des survivants de cet écrasement.

L’appareil était un Boeing B737-500 ayant le numéro de série 27323. C’est continental Airlines qui en avait pris possession en 1994. La compagnie aérienne l’a remisé en 2008, puis remis en service de 2010 à 2012 aux couleurs de United Airlines. C’est en 2012 que Sriwijaya est devenu l’opérateur du Boeing en question. La mauvaise météo avait retardé de 30 minutes le départ du vol SJ182 et pourrait donc être en cause. 

Swriwijaya a débuté ses opérations en 2012; avant la pandémie, elle exploitait quatre B737-500, neuf B737-800 et un B737-900.  Depuis elle a réduit ses opérations et n’exploite plus que 9 appareils. 

Prudence dans les explications

Il est encore trop tôt pour tirer quelque conclusion que ce soit sur les causes de cette tragédie. Il faut donc éviter de faire un lien entre cette tragédie et les problème qu’a connu Boeing dernièrement. Mais du point de vu de l’image, une tragédie aérienne laisse toujours des traces. Même si l’avionneur n’était pas en cause dans cette tragédie, la série noire se poursuit pour lui.

Depuis quelques années, la région de l’Asie du Sud-Est connaît une période difficile en matière de sécurité aérienne. De plus, les pertes de revenus causés par la COVID19 met beaucoup de pression sur les compagnies aérienne. 

Hélas pour Boeing, l’opinion publique risque fort d’associer son nom à cette tragédie.

>>> Suivez-nous sur Facebook et Twitter

One thought on “La série noire de Boeing se poursuit

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *