L’aviation d’affaires en pleine effervescence 

Pour partager cette publication :

C’est au début du printemps que l’aviation d’affaires a véritablement amorcé sa reprise. Le mois de juin a été particulièrement actif alors que de nouveaux sommets ont été atteints. L’été n’est complété qu’à moitié et déjà les résultats sont prometteurs. Depuis le début de la reprise, ce sont les vols vers les destinations de villégiature qui mènent le bal.

L’Europe

Pour la première fois depuis le début du printemps, la croissance en Europe dépasse celle des États-Unis. Le vieux continent a enregistré 28 % plus de vol depuis le début du mois d’août comparé à 2019. L’Allemagne, l’Espagne, la France et l’Italie affichent une croissance dans les 20 %. La Grèce la Suisse ainsi que la Belgique ont connu une augmentation de 40 % du nombre de vols. Cela est compatible avec le fait que les vols pour les vacances demeurent l’activité la plus populaire de l’aviation d’affaires. Pour sa part, le Royaume-Uni traîne la patte à 1 % d’activité par rapport à 2019.

Les États-Unis

Le plus gros marché de l’aviation d’affaires continue d’afficher une solide performance avec une croissance de 21 % comparée à 2019. La reprise s’étend maintenant à tous les secteurs d’activités. Les super intermédiaires comme le Challenger 350 enregistrent une croissance de 22 % par rapport à 2019. 

Les avions à long rayon d’action comme le Global affichent la meilleure performance avec 25 % plus de vol. C’est une performance qui surprend alors que les vols internationaux demeurent faibles. Une explication possible serait qu’il n’y a plus d’appareils de disponibles dans les catégories plus basses. 

Pendant des mois, c’est l’État de la Floride qui a connu la plus forte augmentation des vols dans l’aviation d’affaires. Mais depuis le début du mois d’août, c’est la Californie qui domine. 

Le marché des avions usagés

Les articles à propos du marché des avions de seconde main se multiplient depuis quelques semaines. L’inventaire est à son plus bas et les appareils en bon état se vendent rapidement. Seuls les vieux coucous demandant d’importantes mises à jour restent sur le marché très longtemps. 

L’arrivée de nouveaux acheteurs faits en sorte que c’est maintenant l’avantage est aux vendeurs. Les prix sont à la hausse et l’écart avec les avions neufs s’amenuise graduellement. Pour l’instant, les fabricants d’avions font preuve de discipline avec la production ; aucun d’entre eux n’a annoncé une augmentation significative des cadences. Les rabais sur les avions neufs devraient donc diminuer en 2021. 

Conclusion

L’aviation d’affaires est sortie de la crise et alors que l’année s’annonce pour être excellente. La pandémie qui se prolonge n’est pas un obstacle, mais plutôt un facteur qui pousse la demande vers le haut. Les grosses commandes s’en viennent, c’est une question de temps maintenant. 

>>> Suivez-nous sur Facebook et Twitter

3 avis sur “L’aviation d’affaires en pleine effervescence 

  • août 19, 2021 à 5:03 pm
    Permalink

    Les données de 2021 colliger ci-haut semblent être un aperçu pour ce qui viendra fort probablement en +++ pour 2022 et suite. Je pourrais dire les (bons) dommages collatéraux du covid-19 favorisent les voyages d’affaires et d’agrément en business jets.

    Répondre
  • août 20, 2021 à 12:21 pm
    Permalink

    Quelle ironie, il aura fallu une pandémie pour faire redécoller de plus belle le secteur des jets d’affaire et Bombardier… !

    Répondre
    • août 20, 2021 à 4:30 pm
      Permalink

      avionneur ….Qui y aurait cru en début de 2020. Le malheur des uns (les gros transporteurs) fait le bonheur des autres (les transporteurs business jets).

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *