Le premier A220-300 de JetBlue baptisé Rob Dewar

Pour partager cette publication :

Pour tous ceux et celles qui suivent le programme A220 depuis longtemps, Rob Dewar c’est Monsieur C Series. En effet, M. Dewar a débuté sa carrière avec Bombardier en 1986. Il a travaillé sur le projet BRJX et il était présent à toutes les premières réunions du C Series. Son leadership naturel l’a amené à prendre la direction de ce projet technologiquement très avancé. Rob Dewar sait tout mais absolument tout de l’A220 et dans les moindres détails. 

Au mois de mai 2014, un incident important sur le premier C Series a forcé l’interruption des essais en vol. Le moral de l’équipe était à son plus bas. Loin de se laisser abattre, Rob Dewar a réuni ses troupes et les a recentrées sur les tâches à accomplir. Il a su profiter de cette occasion pour régler tous les petits bugs du C Series. Les vols d’essais ont repris en septembre 2014 et le programme de certification s’est poursuivi sur des roulettes. Les membres de longue date de l’équipe A220 lui vouent un respect sans limite. 

M. Dewar est un montréalais qui a fait toutes ses études dans la région. C’est lui qui a insisté en 2018 pour qu’un C Series soit donné à l’ÉNA en 2018. M. Dewar disait alors vouloir redonner à la communauté et aux institutions d’enseignement qui l’ont formé. 

La décision de JetBlue de nommer son premier A220-300 Rob Dewar est une marque de respect bien méritée. Il faudrait maintenant songer à soumettre sa candidature à l’Ordre National du Québec. Toutes mes félicitations M. Dewar!

>>> Suivez-nous sur Facebook et Twitter

5 avis sur “Le premier A220-300 de JetBlue baptisé Rob Dewar

  • mars 25, 2021 à 6:39 pm
    Permalink

    Il faut mentionner aussi que Rob Dewar maitrise bien la langue française. Et le fait qu’il soit encore en poste aujourd’hui est absolument remarquable car le taux de roulement des différents gestionnaires du CSeries a toujours été très élevé. S’il n’a jamais été déplacé, ou même remercié, en dit long sur sa compétence. J’espère qu’un jour il écrira ses mémoires car il aurait certainement des choses intéressantes à raconter concernant le CSeries.

    Répondre
    • mars 25, 2021 à 6:56 pm
      Permalink

      Effectivement, il s’exprime très bien en français. L’article a reçu plusieurs commentaires positifs sur Facebook et Linked In et pas un seul commentaire négatif et c’est plutôt rare par les temps qui courent.

      Répondre
  • mars 26, 2021 à 7:31 am
    Permalink

    Je crois que si un prochain avion se fait nommer, il devrait s’appeler le François Coté ! il nous a quitter dernièrement, et si quel qu’un représente bien l’Aéronautique que nous avons connu, François est surement le meilleur candidat a proposer !

    Répondre
  • mars 26, 2021 à 2:10 pm
    Permalink

    Je l’ai eu comme directeur à Engineering. C’est un gars très humain qui a ses employés à coeur. Lorsque tu va lui parler, tu sent vraiment qu’il t’écoute et il ne te fait pas sentir qu’il est 3 ou 4 échelons au dessus de toi dans l’organigramme. Je vais toujours avoir de bons souvenir d’avoir travaillé pour lui.

    Répondre
  • mars 29, 2021 à 7:37 pm
    Permalink

    J’aurais plutôt pensé qu’un avion nommé à son nom, le soit au sein d’une compagnie Canadienne. Bravo à JetBlue.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *