Le transport aérien recule encore 

Pour partager cette publication :

Le nombre de passagers du transport aérien au Canada a reculé pour une troisième semaine consécutive la semaine dernière. Ainsi, du 13 au 19 septembre, la moyenne quotidienne des passagers contrôlés* était 74 266. Cela représente 42 % de la période correspondante en 2019 qui était de 177 554 passagers par jour. La reprise des vols de Porter Airlines n’a donc pas permis de retourner la tendance.

Après l’annonce des réductions des mesures sanitaires, le nombre de passagers du transport aérien avait connu un rebond cet été. Mais il est évident qu’il y a encore beaucoup trop de contraintes en ce moment. De plus, dans les grands aéroports, les fournisseurs de services ont connu des ratés importants. Les mesures de contrôle au retour créent de goulots et de longues files d’attente aux douanes. La situation serait particulièrement critique aux aéroports de Calgary et Toronto. Montréal n’y a pas échappé, mais le problème serait moins prononcé. 

Le gouvernement américain a annoncé une réduction des mesures sanitaires pour les voyageurs étrangers à partir de mois de novembre. Les nouvelles règles d’entrée ressembleront beaucoup à celles en vigueur au Canada. Ce desserrement arrivera juste à temps pour accueillir la migration des premières volées de snowbirds. 

*Ce qui est mesuré

L’ACSTA publie deux chiffres, le premier est pour le nombre de passagers aux huit plus grands aéroports canadiens : Vancouver, Calgary, Edmonton, Winnipeg, Toronto, Ottawa, Montréal et Halifax. Le deuxième chiffre comprend les huit premiers aéroports auxquels on ajoute ceux de Victoria, Kelowna, Saskatoon, Regina, Toronto-Billy-Bishop, Québec et St. John’s. Ces données excluent le personnel navigant et le personnel au sol qui sont contrôlés par l’ACSTA.

Les données de l’ACSTA ne contiennent que les passagers ayant embarqué dans un aéroport canadien. Les passagers provenant de l’étranger ne sont donc pas inclus dans ces statistiques. Mais il s’agit tout de même d’une bonne information qui permet de faire des comparaisons fiables. 

Notez que les aéroports publient leurs statistiques mensuelles avec un mois de retard. Toronto et Vancouver sont en retard de plusieurs mois. De plus, les administrations aéroportuaires comptabilisent les passagers payants et non payants ; il pourrait donc y avoir une différence de plus de 10 % entre les chiffres de l’ACSTA et ceux des aéroports. 

>>> Suivez-nous sur Facebook et Twitter

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *