Livraison du premier Challenger 350 propulsé au carburant d’aviation durable

Campagne de sociofinancement 2020
Faites une contribution (*) pour supporter les Ailes du Québec



(*) Veuillez noter que Les Ailes du Québec ne peut émettre de reçus pour fins d'impôt.
Pour partager cette publication :

Bombardier livre au client Latitude 33 Aviation le premier avion propulsé au carburant d’aviation durable

  • Le premier avion livré à un client avec carburant d’aviation durable est l’avion d’affaires de premier ordre Challenger 350, toujours en tête du segment des superintermédiaires
  • Latitude 33 Aviation, une société de nolisement d’avions privés, de gestion d’avions d’affaires, et de ventes et acquisitions d’avions, gérera l’avion au nom de son propriétaire
  • L’engagement et la demande des clients en approvisionnement de carburant d’aviation durable représentent un point tournant du plan à long terme de Bombardier d’être le moteur de l’industrie engagée vers un avenir écoresponsable pour l’aviation d’affaires
  • Cette étape importante est franchie alors que Bombardier a récemment reçu une première livraison de carburant d’aviation durable à proposer dans son établissement de Montréal

 

Bombardier a annoncé aujourd’hui que Latitude 33 Aviation, une société de nolisement d’avions privés, de gestion d’avions d’affaires et de ventes et acquisitions d’avions installée en Californie, a pris livraison du premier avion d’un client de Bombardier à être propulsé par carburant d’aviation durable. Latitude 33 Aviation gérera et offrira au nolisement l’avion d’affaires best-seller Challenger 350 à Seattle (Washington), au nom du propriétaire de l’avion.

 

« Nous sommes enchantés que le client et Latitude 33 Aviation se joignent à nous pour démontrer que le carburant d’aviation durable peut devenir une solution de remplacement généralisé au carburant d’aviation classique pour les avions de l’aviation générale », a déclaré Peter Likoray, vice-président principal des Ventes mondiales et du Marketing de Bombardier Avions d’affaires. « Nous faisons la promotion active de l’utilisation courante du carburant d’aviation durable dans l’exploitation des avions d’affaires et la confiance de Latitude 33 Aviation en tant que premier client à décoller de notre centre de livraison dans un avion propulsé par ce type de carburant constitue un point tournant dans l’engagement de longue date de toute l’industrie à réduire les émissions de CO2. »

 

Suivant la réception de la première livraison de carburant d’aviation durable dans l’histoire canadienne, le premier avion livré à un client avec du carburant d’aviation durable est l’avion d’affaires de premier ordre Challenger 350, toujours en tête du segment des superintermédiaires. En plus d’avoir franchi la marque des 300 livraisons plus rapidement que tout autre avion dans la catégorie des avions intermédiaires et à large fuselage, l’avion Challenger 350 a démontré ses capacités indéniables en termes de performances et de fiabilité supérieure en établissant des records de vitesse sur dix liaisons clés aux États-Unis en 20,5 heures. L’avion Challenger 350 est l’un des avions d’affaires les plus efficaces du monde. Ses ailettes inclinées redessinées réduisent la traînée, diminuant la consommation de carburant, et ses moteurs livrent une poussée accrue, ce qui contribue à son efficacité de carburant et à des émissions beaucoup plus faibles.

 

Avec une demi-douzaine d’avions de la série Challenger en service, Latitude 33 Aviation gère l’une des flottes d’avions légers, intermédiaires et superintermédiaires les plus récentes et les plus importantes en Amérique du Nord. L’engagement de cette société de nolisement d’avions en matière de transport aérien écoresponsable constitue un pas important vers l’utilisation accrue du carburant d’aviation durable dans toute l’industrie, qui fait suite à la livraison inaugurale de ce carburant de Bombardier, une étape clé dans le projet de la société d’établir des partenariats à long terme avec des fournisseurs de carburants afin de déployer le carburant d’aviation durable dans le monde entier.

 

« Nous sommes ravis de poursuivre notre relation avec Bombardier », a déclaré Solomon Short, directeur de l’Exploitation de Latitude 33 Aviation. « Notre entreprise est réputée pour son service exceptionnel et une expérience de voyage transparente, et cette livraison d’un avion neuf tout frais sorti de l’usine nous aidera à continuer de fournir l’une des meilleures expériences de vols nolisés, tout en aidant à réduire l’empreinte environnementale de l’industrie. »

 

Tenant à fournir ce qu’il y a de mieux à ses clients, Bombardier a annoncé une série d’améliorations à l’avion Challenger 350cette année, dont un affichage tête haute compact et un système de vision améliorée, une technologie d’insonorisation en cabine qui le place en tête de sa catégorie et une esthétique raffinée du poste de pilotage. Une trousse d’amélioration de la performance permet également à l’avion de voler jusqu’à 1 500 milles marins plus loin au départ de courtes pistes, ce qui vient compléter ses certifications d’approche à angle prononcée octroyées par des organismes de réglementation du monde entier, comme l’EASA, la FAA et TC. Avec cette série d’améliorations, l’avion Challenger 350 continue d’occuper l’avant-scène dans le segment des avions superintermédiaires et d’être le choix de prédilection des expériences de voyage de luxe de Latitude 33 Aviation, comme le Safari de la Côte Ouest.

 

>>> Suivez-nous sur Facebook et Twitter

3 réflexions sur “Livraison du premier Challenger 350 propulsé au carburant d’aviation durable

  • décembre 16, 2019 à 9:55 am
    Permalink

    Est-ce qu’il faut comprendre que tous les vols que cet appareil va effectuer seront alimentés à 100% avec ce carburant à base d’huiles de cuisson recyclées?

    Ou est-ce qu’un mélange de carburant ordinaire et d’huiles recyclées sera utilisé?

    Est-ce que des ajustements particuliers doivent être apportés aux moteurs afin de leur permettre d’utiliser ces huiles recyclées?

    Répondre
    • décembre 16, 2019 à 10:14 am
      Permalink

      Pas d’ajustement pour les moteurs, c’est un mélange et pour l’instant seul les vols de livraisons sont sur ce carburant. Mais pour BBD cela veut dire la fin de l’utilisation du Jet A.

      Répondre
      • décembre 16, 2019 à 2:36 pm
        Permalink

        Merci. Si je vous comprend bien, cela veut dire que Bombardier utilisera à l’avenir ce mélange de carburant (kérosène+huile recyclée) pour toutes ses livraisons d’avions d’affaires… mais que l’acquéreur utilisera le carburant de son choix par la suite.

        Cette utilisation réduite paraît crédible, compte tenu des approvisionnements très limitée d’huile de cuisson recyclée.

        Et l’huile recyclée est un mélangée avec du kérosène… Ça me fait penser à la mayonnaise Hellman « à l’huile d’olive ». Par ordre, les ingrédients sont : huile de canola, huile d’olive… et on ne peut savoir quelle est la proportion de chacune.

        Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *