Netjet ne suffit pas à la demande

Pour partager cette publication :

Nejtet opère une flotte de 760 avions d’affaires et est présente aux États-Unis, en Europe et en Asie. Hier, elle a annoncé l’arrêt des ventes d’un de ses produits.

Le fractionnel

C’est en 1987 que Nejet a lancé le concept de propriétaires multiples dans l’aviation d’Affaires que l’on appelle fractionnel : un individu achète une fraction d’un avion dont il devient propriétaire avec ses partenaires. Il prend en charge le coût d’acquisition et les frais fixes en fonction de sa fraction qui peut être de 1/4, 1/8 ou autres. L’acquéreur paye un frais mensuels qui comprend les frais fixes et les heures de vol qu’il a effectué. Le nombre d’heures de vol qui est à sa disposition varie en fonction de la taille de sa part et varie donc entre 50 et 400 heures. Il faut compter un délai minimum de 10 heures avant que l’avion ne soit à sa disposition. Lorsque l’avion acheté par un client n’est pas disponible, on lui en fournit un autre de même taille ou plus grand. 

En 1998, le milliardaire Warren Buffet a acheté Netjet qui est une filiale à part entière de Berkshire Hathaway depuis. L’immatriculation de tous les avions de la compagnie se termine par QS ce qui signifie Quarter Share. Le fractionnel a connu beaucoup de popularité et a considérablement élargi la base de client de l’aviation d’affaires. 

La nouvelle tendance

La propriété fractionnelle est moins adaptée aux gens qui ont besoin de moins de 50 heures de vol par année. Depuis quelques années, une nouvelle formule a été mise au point et elle se nomme la « jetcard » : le client achète un bloc de 25 ou 50 heures de vol sur un type d’avion de son choix. Le prix de l’heure de vol est déterminé à l’avance et il inclut tous les services. Le client verse un dépôt au moment de l’achat puis paye lors de l’utilisation. Selon le type de carte, il dispose de 12 ou 24 mois pour utiliser les heures de vol. Là encore, le client aura son vol dans un délai minimum de 10 heures après sa demande.

Cette formule offre beaucoup de flexibilité aux clients et elle est de plus en plus populaire. La pandémie a fait exploser la demande pour se produit que plusieurs ont découvert et apprécient. La demande est tellement forte que Netjet a décidé de suspendre la vente de Jetcard et de constituer une liste d’attente pour les clients à venir. Sur son site, la compagnie déclare prendre cette décision afin de s’assurer de fournir le service promis aux clients. 

L’ajout d’avions

Netjet ajoutera 100 avions de plus à sa flotte d’ici la fin de 2022. Elle a fait le tour des fabricants d’avions et il n’y a plus de créneaux de livraison de disponibles. C’est cette année qu’elle prendra livraison de son premier Global 7500. Rappelons qu’en 2011 elle avait passé une commande ferme de 50 Global avec des options pour 70 de plus. Sur son site la compagnie affirme qu’elle recevra également des Global 5500 l’an prochain. C’est une indication qu’elle a exercé une partie de ses 70 options d’achat. 

>>> Suivez-nous sur Facebook et Twitter

5 avis sur “Netjet ne suffit pas à la demande

  • août 24, 2021 à 8:05 am
    Permalink

    J’étais au Centre de finition Global à l’époque de la première commande de Netjets. Ils ont forcé Bombardier à changer complétement la façon de faire les intérieur. Au départ, ils voulaient que chaque morceau de chaque appareil puissent être utilisé sur n’importe quel autre, du genre un tiroir d’un meuble est brisé et utiliser celui d’un autre avion en attendant d’avoir la pièce de rechange, ça pouvait même aller jusqu’à cannibaliser un galley au complet. Bombardier n’était pas vraiment prêt à ça et a du négocier certains allégement au contrat (moyennant une petite compensation je parie) parce que c’était impossible mais ce client les a forcé à standardiser la fabrication d’intérieur comme l’utilisation d’outillages de précision et en offrant des aménagements cabines un peu moins personnalisable car à l’époque chaque appareil était différent.

    Répondre
    • août 24, 2021 à 11:31 am
      Permalink

      A ma connaissance, il n’y a qu’un seul autre client qui a donné plus de fil à retordre et c’est un particulier. 😜 Mais pas on ne le nommera pas même si tout le monde chez bbd sait de qui je parle. 😉

      Répondre
  • août 24, 2021 à 2:07 pm
    Permalink

    Ha!!!! Netjets!!! J’ai travaillé pendant 30 ans chez BBD, au magasin des pièces, et, quand Netjets voulait quelque chose, il fallait tout arrêter pour eux.
    Les rois et maîtres. Nous en avons contourné des procédures pour eux.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.