Netjet recevra son premier Global 7500 en 2021

Pour partager cette publication :

Par les temps qui courent, il y a une certaine fébrilité parmi les employés de Bombardier. Les rumeurs de nouvelles commandes de la part de gros clients circulent et Netjet est souvent au centre de celles-ci. Je suis donc remonté à l’origine de ces rumeurs afin de découvrir de quoi il en retourne.

Les commandes de Netjet 

En 2011, Netjet a placé une commande ferme de 50 avions de la famille Global avec des options pour 70 de plus. La commande ferme comprenait alors 20 Global 7500 et Global 8000. Puis en octobre 2018, Bombardier et Netjet se sont entendus pour la livraison d’un premier Global 7500 en 2021. Depuis 2011, le client a également une bonne partie des autres Global en commande ferme.

En 2012, Netjet a placé une commande ferme de 75 Challenger 350 et 25 Challenger 650. La commande contenait également des options pour 175 appareils de plus. En octobre 2018, le client prenait des options sur cinq Challenger 350. Dans le communiqué, Bombardier déclarait que presque tous les avions de la commandes ferme de Challenger avaient été livrés.

En 2020, Il ne restait donc plus que les Global 7500 et 8000 en commande ferme faisant partie des deux commandes de 2011 et 2012. Pandémie oblige, Netjet n’a donc exercé aucune nouvelle option en 2020. 

L’aviation d’affaires  

Au dernier trimestre, les revenus de Netjet étaient à 89 % de ce qu’ils étaient pour la période correspondante en 2019. De plus, la compagnie a recruté trois fois plus de nouveaux clients que l’an dernier. L’opérateur de flotte d’avions d’affaires entrevoit donc 2021 avec un certain optimisme. 

Plutôt cette année, la compagnie avait décidé de réduire à 30 le nombre de nouvelles livraisons en 2021. Notez que la compagnie a des commandes auprès de tous les fabricants d’avions d’affaires et pas seulement Bombardier. Puis la semaine dernière, elle faisait volte-face et revenait à 40 livraisons en 2021 tel qu’originalement prévu. Les dirigeants de Netjet demeurent prudents et évitent d’ajouter des livraisons en plus de celles prévues avant la COVID. 


Si l’arrivée des premiers vaccins fait naître l’espoir d’une sortie de crise, 2021 demeure une année d’incertitude. Nul ne sait combien de temps il faudra avant que les voyages en avion puissent reprendre normalement. Si l’aviation d’affaire semble avoir passé le creux de la vague, ce n’est pas encore la ruée vers l’or. 

Les commande à venir

Netjet devrait donc être en mesure de recevoir son premier Global 7500 en 2021 tel que cela était prévu. Si la compagnie a besoin de plus de Challenger 350, elle n’a qu’à prendre les options existantes. Il n’est pas nécessaire de passer une nouvelle commande. Étant donné que c’est à coup de cinq ou dix qu’elle transformera ses options en commandes ferme, le tout se fera discrètement sans communiqué presse. Pour ce qui est des livraisons à Netjet, c’est un retour à la cédule d’avant la COVID-19. Pour l’instant, je ne vois pas d’augmentation significative des cadences de production de Bombardier. Mais la cela pourrait changer si d’autres gros clients se manifestent. 

>>> Suivez-nous sur Facebook et Twitter

14 avis sur “Netjet recevra son premier Global 7500 en 2021

  • novembre 23, 2020 à 12:19 pm
    Permalink

    Pour le vaccin, je crois que la majorité des personnes seront vacciné en 2022 même si un ou des vaccins sont approuvés dans les prochains mois. Les premiers lots iront prioritairement aux personnes à risques (personnel médicale, personnes âgées et malades) et la capacité de production sera limité au début.

    Répondre
    • novembre 23, 2020 à 12:55 pm
      Permalink

      Ca me semble être effectivement le cas, donc pas de Bourget 2021. 🙁

      Répondre
    • novembre 23, 2020 à 8:56 pm
      Permalink

      Le Bourget c est en été.

      Si en été 2021 il y encore des restrictions, je ne donne pas cher des gouvernements…
      On peut toujours être surpris, mais fin janvier on sera probablement à la limite d’un point de vue acceptabilite des mesures par la population.

      Répondre
      • novembre 23, 2020 à 9:15 pm
        Permalink

        Je ne vois pas le retour des grands rassemblements intérieurs et extérieurs avant la fin de 2021. De plus, l’industrie est sur le cul et personne n’a la tête à passer de nouvelles commandes où à se rassembler. Mais bon, je n’ai pris aucun risque et j’ai réservé la chambre d’hôtel sans dépôt et elle peut être annulé jusqu’à trois jours avant le séjour. Parce que si c’est un go pour le Bourget j’y serai. 🙂

        Répondre
      • novembre 24, 2020 à 2:38 am
        Permalink

        Selon cette article, l’année 2021 pourrait bien être de bonne augure si une troisième vague du covid-19 ne viens pas tous gâcher. Mais avec les vaccins annoncer dernièrement qui selon leurs fabricants seraient efficaces à plus de 90% sa pourraient bien atténuer les effets dévastateurs sur l’économie en général si une nouvelle vague ce pointe à l’horizon de 2021. Rien n’est encore gagner pour l’instant mais c’est quand même prometteur ses indices économiques. À partir du deuxième semestre 2021 et surtout en début de 2022 on pourrait voir un certain retour à la normalité des activités économiques. Mais pour reprendre le temps perdus de 2020 dans tous les secteurs ça pourrait bien aller au delà de 2024/2025. Enfin une très bonne reprise en 2021 pour certaines activités mais sa va prendre plus de temps pour d’autres probablement. Forcément ce n’est qu’une vue personnelle. Pas facile de dégager un consensus des uns et des autres pendant cette pandémie dont l’efficacité d’aucun vaccin n’est encore mesurable dans la population. (article du 07 novembre) …http://journaldemontreal.com/2020/11/07/ca-sannonce-bien-pour-2021

        Répondre
      • novembre 24, 2020 à 8:43 am
        Permalink

        je suis en accord avec toi Guillaume. La population en a de plus en plus ras le bol des mesures excessives actuelles. Et un vaccin, non merci!! la dernière fois que j’en pris un, ca été la pire grippe de ma vie.Je souhaite un retour à la normale le plus tôt possible. Ce n’est pas le genre de société (masque-distanciation etc) que je désire. Pour Bombardier ,je souhaite qu’ils profitent de la situation (secteur avions d’affaires moins touché), c’est clair!! bonne journée!!

        Répondre
        • novembre 24, 2020 à 9:31 pm
          Permalink

          En fait, Je pensais à l’acceptabilité du point de vue économique et industriel, pas personnel.

          Répondre
  • novembre 26, 2020 à 3:28 pm
    Permalink

    Savez vous si il y a une OPA en cours?
    Avez vous remarqué le cours de BBD-A?

    Répondre
    • novembre 26, 2020 à 3:50 pm
      Permalink

      NON, il n’y a pas d’OPA sur Bombardier en ce moment. BBD-B aussi a beaucoup remonté depuis dix jours, mais il faut dire que l’action avait perdue beaucoup de valeur depuis le début de l’année. Alors mon impression est que l’action fait juste revenir à con cour normal tout en tentant compte des circonstances.

      C’est vrai qu’il y a des rumeurs de commandes, mais rien de bien certain pour le moment et il faudra attendre au deuxième trimestre de 2021 avant que cela ne débloque.

      Répondre
  • novembre 28, 2020 à 3:53 am
    Permalink

    Un questionnement pas encore clairement expliquer pour l’instant cette différence inhabituel entre les deux classes d’actions A et B. Ça pourrait-être qu’un power trip d’investisseurs impatients et les deux actions A et B pourraient bien reprendre leur égalité habituel dans les jours suivants. À moins que les rumeurs de nouvelles commandes anticipées dans les prochains mois de 2021 y soient pour quelque chose ???. À suivre dans les prochains jours. Moi j’anticipe pas une remonté importante des actions A et B dans les prochains mois, je crois plutôt que Bombardier va reprendre son envole bien avant ces actions boursières. Tant que l’avionneur ne sera pas bien en selle la confiance des investisseurs dans ces actions en bourse ne sera pas au rendez-vous je crois. Les investisseurs ont tellement été échauder depuis plus de dix ans ils vont surement attendre de voir bombardier bien en selle avant de plonger de nouveau. Entre 03 et 05 ans avant de voir un embelli de l’action BBD.B soit de 3,$ à 5,$ me paraît réaliste. Mais toujours possible avec l’arrivé d’un vaccin efficace que la donne pourrait aussi changer et permettre une reprise de la production et livraisons beaucoup plus vite qu’anticiper pour les avions qui sont déjà au carnet de commande. En espérant que ça sera le cas pour que les actionnaires en bourse puissent crier bingo avant mon 03 à 05 ans que je présume être une possibilité réaliste pour l’instant. Je suis en mode attendre et voir avant de crier bingo go go go.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *