Pascan met en service son premier SAAB-340B

Pour partager cette publication :

C’est à 10H20 AM que le vol Pascan 345 a quitter l’aéroport de Saint-Hubert. Son premier arrêt est Québec ensuite Gaspé alors que sa destination finale est Les Îles de la Madeleine. Le vol de retour aura le numéro PSC346 et sera effectué le jour même.

Le certificat d’exploitation 705

La section 705 de la loi intitulée « Règlements de l’aviation canadien » concerne l’exploitation des lignes aériennes et s’applique à tous les appareils de 20 passagers et plus. Le Canada figure parmi les pays les plus sécuritaires en matière d’exploitation des lignes aériennes. Les employés de Transports Canada sont les fiduciaires de cette sécurité et ils prennent leur rôle très au sérieux. 

Il ne suffit pas d’avoir les moyens financiers pour devenir un exploitant aérien de catégorie 705. L’obtention de ce certificat est un long et rigoureux processus; il faut trouver un directeur de l’exploitation, un chef pilote, un chef agent de bord et un directeur de la maintenance. Évidemment, tout ce bon monde doit avoir de l’expérience avec le type d’appareil utilisé. Il faut ensuite produire le manuel d’exploitation, d’entretien, de la formation des pilotes, de la formation des agents de bord, etc. En tout, il y a 13 manuels à produire représentant des milliers de pages de documentation. 

Les employés de Transports Canada passent chacun de ces documents à la loupe avant de les approuver un par un. Il n’est pas rare que ce processus se déroule sur une année complète. L’obtention d’un certificat d’exploitation 705 demande beaucoup de connaissances, d’expérience et de patience. 

Pascan

C’est en janvier 2020 que Pascan a lancé le processus afin d’obtenir son certificat d’exploitation 705. D’ailleurs, j’ai publié un texte sur le projet de Pascan dans la dernière édition du magazine Air. La pandémie est venue ajouter une difficulté supplémentaire à l’obtention du fameux certificat. Mais 10 mois plus tard, voilà c’est chose faite.

Afin de réussir ce premier vol, Pascan a dû faire la démonstration qu’elle rencontrait les standards de sécurité parmi les plus sévères au monde. Je tiens à féliciter toute l’équipe de Pascan pour ce premier vol qui aura demandé tant d’efforts et de labeurs. 

>>> Suivez-nous sur Facebook et Twitter

2 avis sur “Pascan met en service son premier SAAB-340B

  • novembre 21, 2020 à 9:52 am
    Permalink

    Bienvenue au SAAB-340 dans le ciel du Québec!
    Intéressant de savoir ce que c’est que le certification d’immatriculation!
    Ce processus est-ce le même pour tout les autres SAAB-340 suivant seulement?
    Si SAAB produit le 340 B en exemple, le processus est-il a recommencer?
    Merci Andrée.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *