Qantas se déciderait avant la fin de 2021

Pour partager cette publication :

Selon le journal West Australia Today, Qantas aurait complété son évaluation des offres d’Airbus et Boeing. Le journaliste Patrick Hatch mentionne que la compagnie aérienne ferait connaître son choix avant la fin de 2021. Le porte-étendard australien signerait donc une lettre d’intention sans avoir complété le financement. C’est au milieu de 2022 que celui-ci serait complété. Les livraisons débuteraient en 2023 et la commande pourrait comprendre une centaine d’appareils en tout. Cliquez ici pour en savoir plus sur les besoins de Qantas. 

Airbus et Boeing se retrouvent à nouveau au coude à coude afin de décrocher cette importante commande de monocouloirs. Nous assistons donc au traditionnel limbo du « how low can you go? » Le vainqueur sera bientôt connu. Abonnez-vous gratuitement à notre chaîne YouTube en cliquant ici

>>> Suivez-nous sur Facebook et Twitter

8 avis sur “Qantas se déciderait avant la fin de 2021

  • Décembre 14, 2021 à 9:20 am
    Permalink

    Tu ne parle pas d’Embraer mais selon moi ils ont de très bonne chance avec l’E195-E2

    Répondre
    • Décembre 14, 2021 à 9:48 am
      Permalink

      Qantas n’a pas besoin de 100 appareils de moins de 150 passagers, c’est plutôt une vingtaine. Airbus et Boeing peuvent répartir les escomptes sur un plus grand nombre d’avions et si Embraer est désireuse d’y laisser sa chemise elle peut toujours s’essayer. Penses-y bien, la filiale à bas prix de Qantas a déjà une commande de 106 appareils de la famille A321, Airbus peut facilement offrir un petit escompte unitaire de 1 M$ pour déclasser Embraer si elle le désire. Même Boeing va avoir beaucoup de difficulté à décrocher la commande.

      Répondre
      • Décembre 14, 2021 à 10:22 am
        Permalink

        Je ne crois pas qu’Airbus fonctionne de cette façon. Chaque programme doit être rentable et ils ne vont pas diminuer la rentabilité de l’A320 pour gagner une petite commande d’A220, surtout ces temps-ci. Je ne serais pas surpris que Qantas choisisse l’A320neo et l’E195-E2 même si l’A220 a tout de même de bonnes chances. Il faut aussi tenir compte de la disponibilité.

        Je crois également que l’A220-100 est beaucoup moins rentable que l’A220-300 pour Airbus, pas pour rien qu’il ne s’en vend presque plus.

        Répondre
        • Décembre 14, 2021 à 12:39 pm
          Permalink

          Nicolas : »Je ne crois pas qu’Airbus fonctionne de cette façon. » Au printemps 2018, Bombardier était sur le point d’échapper la commande de JetBLue. Lorsqu’Airbus a pris le relais, elle a offert des escomptes supplémentaires sur les A320 et 321 déjà en commande afin de barrer la route à Embraer.

          Répondre
          • Décembre 14, 2021 à 12:48 pm
            Permalink

            Oui mais le contexte est différent aujourd’hui. Jetblue est un client beaucoup plus important pour l’A220 que Qantas et à l’époque Airbus devait absolument gonfler le carnet de commande de l’A220 avec des clients premium pour justifier les augmentations de cadences prévues.

            Mais bon, très possible que je me trompe…

          • Décembre 14, 2021 à 12:53 pm
            Permalink

            Je doute fort qu’Airbus ait fait une offre avec deux prix, un pour les A320neo et un pour les A220.

    • Décembre 15, 2021 à 11:25 am
      Permalink

      Il faut bien regarder l’adéquation du réseau de Qantas et leur flotte.

      Je suis d’accord avec Nicolas que le E2 a des chances dans ce contexte de Qantas.

      Entre les familles 737 MAX et A320neo, la question se pose différemment.

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.