Qantas sélectionne l’A220-300 et l’A321XLR

Pour partager cette publication :

La compagnie australienne Qantas vient de publier un communiqué de presse confirmant son choix. L’entente avec Airbus porte sur 40 avions, répartit à parts égales entre 20 A321XLR et 20 A220-300. La compagnie aérienne entend transformer son intention en commande ferme au milieu de l’année 2022. L’entente comporte également des droits d’achat pour 94 avions de plus. Qantas aura la possibilité d’opter pour n’importe lesquels de versions de la famille A320neo ainsi que pour des A220-100. La compagnie aérienne a également choisi d’équiper ses A321XLR avec le moteur PW1100G-JM. La livraison des 134 appareils pourra être étalée sur une période de 10 ans. 

Cette commande est une grosse victoire pour Airbus alors qu’elle ravit un client de longe date Boeing. Qantas était à la recherche d’avions de différentes tailles et seule Airbus répondait à tous ses besoins. Pour ce qui est d’Embraer, le résultat n’est pas vraiment surprenant ; ses chances de remporter la commande de 20 E2 face à Airbus étaient plutôt minces. Abonnez-vous gratuitement à notre chaîne YouTube en cliquant ici

>>> Suivez-nous sur Facebook et Twitter

13 avis sur “Qantas sélectionne l’A220-300 et l’A321XLR

  • décembre 15, 2021 à 8:23 pm
    Permalink

    Dans l’optique de l’A220-300, le choix est logique. Pour Qantas, c’est tout de même une substantielle augmentation de capacité, autant pour l’A223 que pour l’A321. Mais l’autonomie de l’A223 permettra de nouvelles liaisons qui n’étaient pas possible avec le B717. En fait il sera possible de relier n’importe quelle ville australienne avec l’A223.

    Répondre
    • décembre 15, 2021 à 8:26 pm
      Permalink

      Même la Nouvelle-Zélande à partir de la côte est si nécessaire.

      Répondre
  • décembre 15, 2021 à 8:36 pm
    Permalink

    C’est une très bonne nouvelle pour l’A220.

    Répondre
  • décembre 15, 2021 à 8:43 pm
    Permalink

    Une victoire importante pour Airbus, mais surtout pour le programme A220. Cette commande pourrait d’ailleurs donner le ton pour la suite des choses. C’est que plusieurs transporteurs pourraient être tentés d’imiter Qantas en commandant des A321 avec des A220, sans nécessairement passer par le A320 comme plusieurs le faisaient auparavant. Ce n’est pas pour rien que la rumeur du A200-500 s’est accentuée ces derniers temps; on peut même penser que le marché a forcé la main d’Airbus qui espérait sans doute protéger son enfant chéri qu’est le A320.

    Selon moi, et je le dis depuis longtemps, Airbus aurait dû développer un A320.5 qui se situerait entre le A320 et le A321. Je n’ai jamais compris d’ailleurs pourquoi ils ne l’ont pas encore fait. Le A320.5 occuperait un nouveau créneau et permettrait ainsi au A320 de laisser tranquillement sa place au A220-500. Même avant l’acquisition du programme par Airbus je voyais déjà le CSeries de Bombardier s’intégrer harmonieusement aux côtés du A321 et du A320.5 éventuellement. Et ce qui me paraissait évident à l’époque l’est devenu encore davantage depuis que le A220 a été intégré à la famille Airbus.

    La flotte monocouloir idéale: A220-100, A220-300, A220-500, A320.5, A321+LR+XLR.

    Répondre
    • décembre 16, 2021 à 8:35 am
      Permalink

      Pas besoin d un nouvel avion

      A220-300 160 pax
      A220-500 175 pax (+15)
      A320-NEO 195 pax (+20)
      A321-NEO 244 pax (+49)
      A330-800 400 pax (+156)
      A330-900 440 pax (+40)
      A350-900 440 pax (+0)
      A350-1000 480 pax (+40)

      C est deja tres homogene

      Il ont surtout besoin d un avions entre le 321 et le 330. Le A322, trouver une solution avec ce A330-900 qui canibalise le A350-900, aller piquer le marche des freighters a Boeing et calmer le jeux avec le PDG de Qatar Airway,,, 🙂

      Prochaine grande annonce, cela va etre celle de KLM et Transavia.

      Répondre
      • décembre 16, 2021 à 10:54 am
        Permalink

        Il ne faut pas vendre la peau de l ours avant de l avoir tue mais, l annonce est pour ce soir visiblement 🙂

        Apres Quantas, KLM et Transavia qui passeraient du 737 au 320/220…

        Répondre
        • décembre 16, 2021 à 12:03 pm
          Permalink

          Donc il y aura une réunion du conseil d’administration d’AF/KLM ce soir afin de confirmer la commande???

          Répondre
  • décembre 16, 2021 à 12:28 am
    Permalink

    Nicolas: « Dans l’optique de l’A220-300, le choix est logique. »

    Qantas s’est tout de même réservé des options sur le A220-100.

    Répondre
    • décembre 16, 2021 à 11:33 am
      Permalink

      oui je sais mais je croyais que Qantas cherchait un vrai remplaçant pour les 717 (110 passagers et 1400 nm) donc dans ma tête l’A220-300 était trop gros et avait trop d’autonomie. C’est pour cette raison que je croyais que l’E195-E2 avait de bonnes chances contre l’A220-100.

      Répondre
  • décembre 16, 2021 à 10:35 am
    Permalink

    Interessant que Quantas ne se compromet pas sur le 320…comme si ils attendaient le 220 500!

    Répondre
  • décembre 16, 2021 à 11:33 am
    Permalink

    Le problème principal de Qantas est que l’Australie est, avec la Nouvelle-Zélande, le pays où les restrictions contre la Covid-19 sont les plus extrêmes et les plus persistantes.

    Et à chaque fois qu’il y a un petit relâchement, il suffit de rien pour que la panique s’installe et que les restrictions reviennent en force.

    Il est très difficile pour Qantas de planifier à long terme, car il est à la merci des réaction imprévisibles des dirigeants.

    Répondre
    • décembre 16, 2021 à 11:56 am
      Permalink

      Sauf que cette commande ne concerne que les appareils pour le marché domestique qui n’est pratiquement plus affecté contrairement à l’international. Et c’est le virus qui est imprévisible, les dirigeants adaptent la stratégie selon la situation.

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *