Télésat et MDA investiront 1,8 G $ au Québec

Pour partager cette publication :

La semaine dernière, Télésat a accordé un contrat de plusieurs milliards de dollars à Thales Aliena. Ce contrat porte sur la fabrication des 298 satellites du programme Lightspeed. Durant l’épisode #59 de l’AéroPod, j’explique ce que fera Télésat avec cette nouvelle constellation de satellites. Avancez la vidéo à 1 heure une minute et 30 secondes pour écouter mes explications. 

La part de Télésat

Télésat installera au Québec un campus qui abritera le centre d’exploitation du réseau, un centre de contrôle des satellites, le centre des opérations de cybersécurité, le laboratoire d’ingénierie et une station d’atterrissage avancée offrant une sécurité, des liaisons de communication haute capacité avec la constellation Lightspeed. L’investissement dans ce centre est de 1,6 G $ et permettra de créer 320 emplois. 

C’est le premier ministre du Québec, M. Fançois Legault, qui a fait l’annonce de cet investissement. La part de Québec dans cet investissement est de 400 M $ qui se divise en deux; le gouvernement accorde un prêt de 200 M $ et achète pour 200 M $ d’actions privilégiées de Télésat. 

MDA

Pour sa part, MDA assemblera les antennes phasées qui seront intégrées aux satellites de la constellation Lightspeed. MDA utilisera la fabrication additive ou impression 3D à son usine de Sainte-Anne de Bellevue. La compagnie investira 200 M $ afin de pouvoir produire les antennes. De son côté, Québec a consenti un prêt de 50 M $ à MDA pour la réalisation de ce projet. Ce prêt pourrait être non remboursable si MDA atteint certains objectifs. 

L’assemblage des satellites

De plus, Télésat a confirmé que Thales Aliena négocie avec un partenaire afin d’assembler les satellites au Québec. Il faut donc s’attendre à une autre annonce importante dans les prochaines semaines. Le contrat de fabrication des satellites est évalué entre 3 G $ et 5 G $. 

Airbus est l’autre compagnie qui avait soumissionné pour la fabrication des satellites et elle avait offert de les assembler à Mirabel. Après l’annonce de la victoire de Thales, certains craignaient que les satellites soient assemblés ailleurs. La déclaration de Télésat à ce sujet permet donc de les rassurer.

Un coup de maître de Québec

Le premier ministre Legault et son ministre de l’innovation. M. Pierre Fitzgibbon, étaient tout sourire lors de cette annonce. Il faut dire qu’ils ont raflé la part du lion des retombées économiques du programme de satellites Lightspeed. De plus, ces investissements auraient pu facilement se retrouver en Ontario. De plus les deux annonces vont créer 600 emplois rémunérés à plus de 100 000 $ par année.

Le Québec pourra donc développer son expertise dans le secteur spatial qui se développe rapidement. C’est un coup de maître que vient de réussir le premier ministre et son ministre de l’innovation. 

>>> Suivez-nous sur Facebook et Twitter

8 avis sur “Télésat et MDA investiront 1,8 G $ au Québec

  • février 18, 2021 à 6:53 pm
    Permalink

    Je crois que c’est notre expertise en intelligence artificielle qui a fait la différence. Je crois aussi que l’usine de Sainte-Anne-de-Bellevue est très performante, c’est du moins l’impression que j’aie à distance. Et bien entendu la volonté irrépressible de François Legault de créer des emplois payants, c’est à dire à hauts salaires. Bref, c’est un ensemble de facteurs qui ont contribué à faire pencher la balance en notre faveur. C’est vraiment un grand coup! Je dois dire que je ne m’attendais pas à ça en pleine pandémie. Surtout que le secteur de l’aéronautique est complètement à plat présentement, et ce partout dans le monde. Peut-être que le secteur de l’aérospatiale prendra la relève temporairement.

    Répondre
  • février 19, 2021 à 10:57 am
    Permalink

    C’est une excellente nouvelle!

    Il y a beaucoup de main d’œuvre qualifié ici pour l’assemblage et tout les autres aspects de la fabrications.

    J’espère juste que les média populaire ne vont pas ramener cette annonce a un simple calcul investissement/emplois.

    Peut-être que la fabrications de certains composant structuraux pourraient aussi être fait dans la région, j’ai bien hâte de voir qui aura le contrat.

    Répondre
  • février 21, 2021 à 11:19 am
    Permalink

    Si Thalès (Dassault) augmente sa présence au Canada, cela pourrait il faire revenir le Rafale dans la course? 🙂

    Répondre
    • février 21, 2021 à 11:28 am
      Permalink

      Non, Dassault a été catégorique à ce sujet: l’obligation d’interopérabilité avec tout l’arment américain fait en sorte qu’il est impossible pour les européens de faire une offre concurrentielle.

      Répondre
      • février 21, 2021 à 1:22 pm
        Permalink

        Il faudrait que le Canada change le cahier des charges en effet.
        Ceci dit, le rafale a une l16 depuis la f3r et sera totalement interopérable avec le réseau OTAN avec à la version f4.

        Aussi, si on regarde l exemple indien, ils l’ ont rendu interopérable avec le aide de Thalès, avec des su33, et sont capable de tirer leur propre armement fabrique localement, ou d’origine russe.

        Je serai curieux de savoir ce qu’implique vraiment la demande canadienne pour que cela ait fait fuir Dassault.

        Mais c’ est la forcément le sujet ici 🙂

        Répondre
        • février 21, 2021 à 1:36 pm
          Permalink

          Les américains sont complètement hystérique quand il s’agit de protéger certains secrets militaires. Il y a des bombes et missiles dont la programmation et les spécifications ne sont pas partagés avec les membres de l’OTAN. Seul une poignée de militaires canadiens y ont accès via le NORAD. Adapté les Rafales impliquerait de les envoyer aux USA pour qu’un sous traitant accrédité de fasse les adaptations.

          Répondre
          • février 21, 2021 à 4:56 pm
            Permalink

            Est ce que les avions avec pilotes sont toujours d’actualités?

            De plus en plus les drones sont utilisés, peut-être qu’il existe d’autres solutions qu’une large flotte extrêmement coûteuse et rapidement désuète.

            Je ne suis pas un militaire, mais a voir comment notre frontière est défendu au sol, je me demande pourquoi on doit investir autant.

          • février 22, 2021 à 9:37 pm
            Permalink

            En effet, les envoyer aux USA, et leur donner les accès au code source pour aller mettre le nez dedans et le modifier… C’ est suicidaires.

            L’accès aux modifications, c est le privilège du client.
            C’ est pas sensé être divulgué, a notre principal concurrent… 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *