Un premier vol pour le F16 AAF de Top Aces

Pour partager cette publication :

La compagnie québécoise Top Aces a réussi le premier vol d’essai du F16 Advanced Aggressor Fighter (AAF). Fondée à Montréal en 2000 par trois anciens pilotes de CF-18, cette entreprise fournit des services hautement spécialisés. Lors de mission d’entraînement des forces aériennes, ses pilotes et ses avions jouent le rôle de l’agresseur. L’Allemagne, l’Australie, le Canada et les États-Unis entre autres font partie de sa liste de clients. 

Top Aces compte 40 pilotes dont 80 % sont diplômés de la Top Gun Fighter Weapons School. C’est donc la qualité de ces derniers qui lui a permis de se bâtir une excellente réputation. C’est le seul opérateur commercial d’avions de chasse de quatrième génération au monde. Sa flotte se compose des avions suivants : le Dassault/Dornier Alpha Jet, le Bombardier Learjet 35, le Douglas A-4 Skyhawk et le Lockheed Martin F-16. Le personnel d’entretien de la flotte réussit à obtenir un taux de préparation à la mission de 95 %. Ce taux est le meilleur de l’industrie. 

Top Aces F16 AAF
Top Aces F16 AAF

Mais pour réussir à fournir des services de qualités, l’entreprise investit également dans la recherche et développement de nouvelles technologies.

L’Advanced Aggressor Mission System

Depuis 2021 Top Aces utilise l’Advanced Aggressor Mission System (AAMS) qu’elle a elle-même développé. Cette technologie permet à ses avions de simuler les capacités hautement avancées des adversaires modernes. 

« Propulsé par une architecture de système ouvert, AAMS est un module de contrôle qui permet l’intégration rapide de capteurs et des fonctions de performances avancées, notamment les :

  • réseaux actifs de radars à balayage électronique (AESA) ; 
  • systèmes de repérage montés sur casque (HMCS) ; 
  • communications tactiques par liaison de données entre les aéronefs et les autres entités ; 
  • systèmes infrarouges de recherche et de suivi (IRST) ; 
  • simulateurs d’armes à haute-fidélité permettant une reproduction précise des tactiques de l’adversaire ; 
  • utilisations de modules d’attaque électronique avancés et capacités de détection RF passives ; et 
  • ensembles de fonctions tactiques coordonnant les systèmes ci-dessus pour fournir un éventail d’effets réalistes des adversaires. »
Top Aces casque de vision F16 AAF
Top Aces casque de vision F16 AAF

Le F16 AAF

C’est le 18 janvier dernier que le F16 AAF a effectué sa première sortie. Top Aces prévoit une entrée en service en 2022 avec de département de la défense américaine. Elle est l’une des sept entreprises à avoir obtenu une partie du contrat de 6,4 G$ de la « Combat Air Force. » Ce contrat a pour but de fournir des fonctions de performances aériennes avancées à 12 bases militaires au États-Unis. 

>>> Suivez-nous sur Facebook et Twitter

2 avis sur “Un premier vol pour le F16 AAF de Top Aces

    • janvier 24, 2022 à 11:29 am
      Permalink

      Les F-16 AAF sont tous à la Mesa en Arizona. Du moins ceux en état de vol.

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.