Une nouvelle convention collective chez Pratt & Whitney

Pour partager cette publication :

Les quelque 2 000 membres de la section locale 510 d’UNIFOR ont ratifié la nouvelle convention collective d’une durée de cinq ans. Ils se sont prononcés lors d’une assemblée virtuelle tenue le 11 décembre dernier. Les principaux gains sont les suivants : 

  • Trois fenêtres pour des départs à la retraite anticipée au cours de la convention de cinq ans ;
  • La bonification de la rente du régime de retraite ;
  • La bonification au régime d’épargne ;
  • Des augmentations salariales totales de plus de 12 % ;
  • Un congé de maladie additionnel de 8 heures ;
  • La troisième semaine de congé après un an de service continu (au lieu de trois) ;
  • Une majoration importante de la rente d’invalidité long-terme pour les salariés actuels et futurs ;
  • Et de nombreux autres.
  •  

L’entente comprend une clause d’indexation au coût de la vie pouvant atteindre 2,64 $ l’heure sur cinq ans. Les négociations avec Pratt & Whitney avaient débuté à la fin novembre. Les deux parties sont parvenues à s’entendre en deux semaines à peine. Syndiqués et patrons étaient donc désireux d’obtenir une certaine paix sociale. La convention collective actuelle prendra fin en février 2022 et la nouvelle entrera en vigueur le premier mars prochain. Abonnez-vous gratuitement à notre chaîne Youtube en cliquant ici

>>> Suivez-nous sur Facebook et Twitter

7 avis sur “Une nouvelle convention collective chez Pratt & Whitney

  • décembre 20, 2021 à 9:41 am
    Permalink

    Quels est le pourçentage d’acceptation de cette nouvelle convention.

    Répondre
    • décembre 20, 2021 à 10:01 am
      Permalink

      Ce serait 52 % mais cela reste à confirmer.

      Répondre
  • décembre 20, 2021 à 11:35 am
    Permalink

    La convention est aussi à renouveler pour les membres AIMTA de Bombardier, j’espère que les gains seront aussi significatifs pour eux.

    La nouvelle convention de P&W semble plus attirante pour les nouveaux employés, un fait important quand on considère le manque de main d’œuvre, une convention de ce type pourrait faire la différence au recrutement et à la rétention de nouveaux employés.

    Répondre
  • décembre 20, 2021 à 4:07 pm
    Permalink

    La nouvelle convention de P&W semble plus attirante pour les nouveaux employés, un fait important quand on considère le manque de main d’œuvre tres bien dit . L’aimta devrait comprendre tout ca.

    Répondre
    • décembre 21, 2021 à 12:25 am
      Permalink

      @ Denis,

      Je ne vois pas le syndicat être un obstacle à de meilleures conditions pour ses membres, par contre il faut se poser la question , est ce que Bombardier comprend bien la situation de l’emploi et la perte colossale de son pouvoir d’attraction? La prochaine convention nous donnera un bon indice.

      Répondre
  • décembre 22, 2021 à 1:48 pm
    Permalink

    Tu sembles oublier les pertes d’avantage sociaux pour une durée de 152 semaines (3 ans) pour un nouvelle employer a été signer par le Syndicat et la compagnie.

    Répondre
    • décembre 24, 2021 à 10:43 am
      Permalink

      Le Syndicat ne signe rien ce sont les membres qui ont entériné cette convention, personne ne voulait se battre pour des gens qui n’étaient pas encore là, ça démontrait bien à l’époque le climat malsain de Bombardier à l’ère Bellemare, la compagnie était toujours surendetté et fragile et cette convention n’a donné aucun gain aux membres, les augmentations consenti n’ont fait que couvrir les augmentations refilé des assurances et du fond de pension.

      J’espère que Bombardier est bel et bien sorti de l’ère Bellemare et que la nouvelle direction comprend que ça prend un pouvoir d’attraction pour recruter en ces temps de pénurie de main d’œuvre.

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *