Air Canada : le pire est passé

Pour partager cette publication :

Air Canada a publié ce matin ses résultats de l’année fiscale 2021 qui a été déficitaire encore une fois. Les revenus de l’entreprise se sont élevés à 6,4 G$ en 2021 et en comparaison ils étaient de 19, 1 G$ en 2019. Elle affiche donc une perte de 3 G$, c’est tout de même 700 M$ de moins en 2020. En 2021, Air Canada a transporté pour 1, 5 G$ de fret aérien. Cette nouvelle activité a donc permis de réduire considérablement les pertes. Voilà pour les chiffres et les résultats financiers de 2021. 

Flotte et main-d’œuvre

Maintenant, passons aux bonnes nouvelles et aux prévisions pour 2022. Air Canada a rappelé au travail près de 10 000 personnes, dont 3 900 au dernier trimestre de 2021. Elle prévoit maintenant faire de nouvelles embauches afin de combler ses besoins en 2022. Au début de la pandémie, elle avait converti temporairement en cargo sept B777-300ER et quatre A330-300. Les 11 appareils seront reconvertis pour les passagers d’ici la fin de l’année. Au premier trimestre, la compagnie aérienne entend remonter sa capacité à 65 % de ce qu’elle était en 2019. La division cargo sera maintenue, mais avec trois B767-300 ayant subi une conversion permanente. 

La commande d’A220-300 est maintenant rétablie à 45. Les 12 appareils de plus sont ceux qui avaient été annulé en 2020. Air Canada prévoit en recevoir six en 2024 et six autres en 2025. Notez également qu’elle possède toujours des options pour 30 de plus. 

Les finances

La trésorerie et les équivalents de trésorerie d’Air Canada sont de 8,8 G$. Ses actifs courants et facilement monnayables sont de 1,2 G$. Ce qui veut dire qu’elle possède près de 10 G$ qu’elle peut utiliser pour couvrir les déficits des deux prochains trimestres. Si les mesures sanitaires continuent d’être réduites, son trimestre d’été sera rentable. 

Il y aura plusieurs nouvelles compagnies sur les vols intérieurs au Canada cet été. On serait tenté de penser que cela pourrait nuire aux revenus d’Air Canada. Mais la demande semble tellement forte que tout ce qui volera se remplira à l’été 2022. La présence de ses nouveaux transporteurs ne devrait pas affecter les revenus du porte-étendard canadien. 

Le prix du carburant

Le gallon de Jet A suit la tendance du prix du carburant. Il n’y a pas que les automobilistes qui pestent contre les pétrolières ces temps-ci, les dirigeants de compagnies aériennes ont des sueurs froides quand ils pensent au carburant. Avec la Covid-19, c’est l’autre facteur qui pourrait faire fondre les profits. 

Somme toute, les perspectives sont plutôt positives pour 2022 et il était temps. Abonnez-vous gratuitement à notre chaîne YouTube en cliquant ici

>>> Suivez-nous sur Facebook et Twitter

5 avis sur “Air Canada : le pire est passé

  • février 18, 2022 à 11:35 am
    Permalink

    Salut André, as-tu eu le temps de regarder le documentaire « L’affaire Boeing » sur Netflix sur la saga du 737 MAX et le MCAS?

    On y apprend rien de nouveau mais c’est un bon récapitulatif et surtout une charge à fond de train contre la direction de Boeing. En tout cas rien pour redonner confiance envers le constructeur. À voir.

    Répondre
    • février 18, 2022 à 2:26 pm
      Permalink

      Non pas encore mais je compte le faire en fin de semaine.

      Répondre
  • février 21, 2022 à 10:03 pm
    Permalink

    Selon un article de La Presse en date du 21 février 2022 le carnet de commandes serait rendu a 745 avions A220 Airbus. On dirait que ça commence à se vendre comme des « petits pains chauds ». Une petite larme pour le développeur d’origine Québécoise.

    Répondre
  • février 23, 2022 à 2:21 pm
    Permalink

    Air Canada avait également annulé 10 737Max en même temps que les 12 A220. Est ce que l’annulation des 737MAX a également été annulée?

    Répondre
    • février 23, 2022 à 3:52 pm
      Permalink

      Non, le dernier rapport de gestion ne mentionne rien à propos des MAX

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.