Avion de patrouille maritime ; le P-8A Poseidon

Pour partager cette publication :

Le Canada a officiellement lancé le processus de remplacement de ses avions de patrouille maritime CP-140 Aurora. À ce jour, seule Boeing a annoncé son intention de faire une proposition formelle au Canada. La semaine dernière, Boeing a présenté le P-8A Poseidon aux médias canadiens spécialisés. Les Ailes du Québec était du nombre et voici donc les informations concernant l’offre du fabricant américain. 

Une plateforme éprouvée

C’est en 2009 que le premier P-8A Poseidon a volé et il est entré en service avec la marine américaine en 2013. À ce jour, Boeing a livré plus de 147 exemplaires et 8 pays ont commandé un total 183 appareils. Le programme totalise également plus de 450 000 heures de vol. Les 8 pays l’ayant commandé sont : l’Allemagne, l’Australie, les États-Unis, l’inde, la Corée du Sud, la Norvège, la Nouvelle-Zélande et le Royaume-Uni. Notez que le Canada est le seul pays membre du programme EyeFive à ne pas avoir commandé le Poseidon.

Bien qu’il existe des différences importantes entre le P-8A Poséidon et le B737NG, les deux ont tout de même 86 % de composantes en commun. Plus de 4 000 B737NG sont en service sur la planète. Cela permet donc une grande disponibilité de pièces de rechange et de lieu d’entretien. À cela il faut ajouter la fiabilité et la popularité du CFM-56-7B.

Ses capacités

Contrairement au CP-140, le P-8A Poseidon est un avion qui permet la détection de sous-marin alors qu’il est en vol à haute altitude. Il possède un système de détection acoustique hautement perfectionné. Il n’a donc pas besoin d’un système de détection des anomalies magnétiques (c’est le long mat à l’arrière de l’Aurora). De plus, il peut suivre simultanément la trace de 64 bouées sonar. Il dispose de deux dispositifs de fixation sous chaque aile. Il peut donc lancer des torpilles ou encore des missiles Harpoon.

Le dessous du P-8A Poseidon
Le dessous du P-8A Poseidon

Le P-8A est équipé du radar de surface multimission APY-10 de Raytheon. Il comporte aussi un système de radar aéroporté permettant la détection sur terre et sur mer. Des systèmes de capteurs et de détection infrarouges complètent ses équipements de surveillance et de détection.

Le P-8A Poseidon peut servir à la détection et à la chasse aux sous-marins, à la surveillance de surface, c’est une plateforme de commandement d’intercommunication, il peut être utilisé pour soutenir les tirs de précision sur mer et sur terre. Il répond aux normes Link 11 et Link 16 de combat en réseau de l’OTAN. Il peut être utilisé comme avion de recherche et sauvetage et il transporte un radeau de sauvetage largable. Il compte deux stations d’observation visuelles avec de grands hublots. Enfin, il peut être déployé en soutien lors d’opération humanitaire : ces radars et détecteurs infrarouges sont en mesure d’établir la carte des routes et ponts disponibles après un désastre naturel. Abonnez vous gratuitement à notre chaîne YouTube en cliquant ici

Demain on parle des consoles, de l’entrainement et des performances du P-8A.

>>> Suivez-nous sur Facebook et Twitter

6 avis sur “Avion de patrouille maritime ; le P-8A Poseidon

  • avril 27, 2022 à 10:40 am
    Permalink

    I would convince Airbus to modify the ACJ A220 with all S&R, EW, MAD, sonobouys, bells and wistles. It would be a local solution for P3 replacement, besides a great competition to P8… but it may reduce the C295 sales…

    Répondre
    • avril 27, 2022 à 10:53 am
      Permalink

      I would like to see that, but the cost of the modification Arte very high for a small order. Boeing was able to speed the R & D cost on the 114 units that where ordered by the US Navy. I have big doubt that Airbus would be able to sell more than 30 units. But who knows.

      Répondre
      • avril 27, 2022 à 3:47 pm
        Permalink

        Anyway, if Airbus was to launch an MPA, it would be based on A319 or A320.

        Répondre
        • avril 27, 2022 à 4:48 pm
          Permalink

          C’est l’A320neo MPA qui avait été annoncé en 2018, mais il ne figure même pas sur le site web d’Airbus Defense.

          Répondre
  • avril 27, 2022 à 10:40 am
    Permalink

    Le P-8A peut également guider les missiles ukrainien Neptune R-360 sur les navires russes 🙂

    Répondre
    • avril 27, 2022 à 10:50 am
      Permalink

      Il est effectivement capable de le faire, 😜

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.