Boeing continue de s’enfoncer

Pour partager cette publication :

Boeing a publié ses résultats pour le premier trimestre de 2021 et ils se résument à ceci : « Et ça continue encore et encore ! »

À première vue, les résultats ne semblent pas trop mauvais avec une perte de 561 M$. Mais c’est quand on regarde du côté du flux de trésorerie que les choses se gâtent ; au cours du dernier trimestre, la compagnie a brûlé 3,3 G$ de liquidité. Autrement dit, elle avait 3,3 G$ de moins dans ses coffres à la fin du trimestre. 

Boeing utilise le système de comptabilité par programme : cela lui permet de reporter les pertes liées aux problèmes du MAX sur l’ensemble des 3240 appareils en commande. Le déficit sera donc déclaré au fur et à mesure que les avions seront livrés. En ce moment, il est de plus ou moins sept millions par MAX. La compagnie fait la même chose avec les problèmes du B787 et du B777X. 

Depuis le début de la crise du MAX, Boeing a donc consommé plus de 23 G$ en liquidité. Tout indique qu’elle consommera un autre 10 G$ en flux de trésorerie cette année. Mais cette somme sera plus élevée si d’autres surprises apparaissent. La compagnie s’attend à un flux positif en 2022, mais conditionnel à une évolution positive du marché. Le géant dispose de 21,9 G$ de liquidité et ne prévoit pas devoir emprunter de nouveau. 

Mais les intérêts et le coût de la dette de 63,6 G$ se sont élevés à 679 M$ en trois mois. Le fabricant devra donc débourser plus de 2,5 G$ par année juste pour payer les intérêts. Le problème pour Boeing c’est que la valeur du MAX est au plancher et ne peut donc pas compenser pour les intérêts. Bref, l’avionneur n’est pas sorti du bois. 

>>> Suivez-nous sur Facebook et Twitter

One thought on “Boeing continue de s’enfoncer

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *