Bombardier sur une tendance haussière?

Pour partager cette publication :

En bourse

Depuis le début de 2021, l’action de catégorie B de Bombardier est sur une tendance à la hausse. Il faut dire que le titre a été passablement malmené en 2020 alors qu’il se transigeait à moins de trente sous en novembre. La remontée du titre coïncide avec la publication d’une analyse de Tim James de TD Securities le 11 décembre dernier. Essentiellement, M. James a mentionné que le titre était nettement sous-évalué. De plus, il mentionne que : « selon un scénario optimiste, le rendement potentiel pour les actionnaires de Bombardier pourrait être beaucoup plus élevé que ne laisse présager ses prévisions financières actuelles. »

L’autre explication plausible se trouve peut-être dans l’imposant programme de restructuration annoncé en juin dernier. Depuis, l’entreprise a mis à pied plus de 2 000 personnes et a considérablement réduit ses dépenses. Le 11 février prochain, il se pourrait bien que le président, M. Éric Martel, annonce un retour à la rentabilité.

Enfin, l’entreprise a revampé la section « relations avec les investisseurs » de son site internet. 

La famille d’avions Global

La revue Aviation International News (AIN) a organisé un nouveau concours spécialement pour le secteur de l’aviation d’affaires. Dans la catégorie meilleur nouveau jet d’affaires, c’est le Global 5500 et le 6500 qui ont été couronnés. Depuis sa mise à jour, la gamme d’avions Global fait beaucoup parler et elle gagne en popularité. De plus, les articles sur la reprise de l’aviation d’affaires se multiplient. En 2021, le carnet de commandes de Bombardier pourrait bien repartir à la hausse.

La production

Au cours des dernières semaines, Bombardier a suspendu certaines mises à pied effectuée en décembre 2020. Questionnée à ce sujet, l’entreprise affirme qu’il s’agit de rappels temporaires le temps de procéder à des ajustements dans la production. Pour l’instant, il n’y donc pas de retournement majeur de ce côté. Je dirais donc que la tendance est stable. 

L’usine numéro un

La machine à rumeurs à propos de l’avenir des anciens bâtiments de Canadair se fait bien silencieuse ces temps-ci. J’en déduis que la direction de Bombardier a complété son évaluation, il reste maintenant à savoir quelle sera la décision. Dans ce cas-ci, la tendance est difficile à cerner. À suivre…

>>> Suivez-nous sur Facebook et Twitter

4 avis sur “Bombardier sur une tendance haussière?

  • janvier 21, 2021 à 6:19 pm
    Permalink

    Pour le plan 1, si il y a une décision, surment une annonce le 11 février.
    A suivre

    Répondre
  • janvier 23, 2021 à 8:24 am
    Permalink

    Enfin ce vendredi le 29 janvier 2021 Alstom va finir l’acquisition de la division de transport de Bombardier.

    Il n’est pas encore très clair si Bombardier pourra significativement réduire ses dettes avec la recette de la vente de la division de transportation.

    La grande question est si Bombardier aviation d’affaire pourra générer des profits.

    Il me semble que Bombardier avec seulement l’aviation d’affaire n’a pas suffisamment maigri.
    Il faut que l’entreprise licencie encore plus d’employés, en particulier parmi les gestionnaires. Le coût de fonctionnement de cette entreprise est encore trop élevé.

    J’espère que le titre de Bombardier peut remonter au dessus de 3.5 dollars canadiens par action parce que j’en ai encore beaucoup, mais j’ai bien des doutes.

    Répondre
  • janvier 23, 2021 à 9:38 am
    Permalink

    Il y a aussi les éléments extérieurs qui jouent.
    Bbd n’ était pas monté suite a l’annonce des vaccins, il était resté à sa valeur première vague.
    Il y a donc en phénomène de rattrapage.

    Aussi, si j’en crois ce qu’ il se dit sur les forums d investisseurs, il semble que certains en avaient assez de voir bbd manquer ses objectifs.
    Il y avait un problème de confiance.

    La ils voient que les ventes se font ( c’ était pas gagné surtout avec spirit), ils voient aussi que bbd tient et dépasse ses objectifs de livraison, ils s attendent a un bon Q4.
    Ils pensent qu’ils peuvent a nouveaux faire confiance en bbd et pour eux cela change tout.
    C’ est la confiance qui définis le cours d une action, bien devant les résultats brut.

    Répondre
    • janvier 23, 2021 à 2:05 pm
      Permalink

      J’aurais du mal à faire confiance tant que les gestionnaires moyens (middle management) ne sont pas complètement changés.

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *