Les PW800 ont un taux de fiabilité de 99,99%

Pour partager cette publication :

Alors que le premier vol du Falcon 6X approche, Dassault en fait la promotion sur les réseaux sociaux. Hier, le fabricant a publié une vidéo afin de parler de la fiabilité des PW800. Le commentateur révèle que ces dernier ont maintenant un taux de fiabilité de 99,99%. 

La présidente de Pratt & Whitney Canada (PWC), Mme Maria Della Posta, participe également à la vidéo. Elle explique que le PW812D a déjà franchi le cap des 2 500 heures d’essai dont 300 heures de vol. Le moteur a également subi 6 000 cycles, (démarrage, montée en puissance et en température, ralenti et arrêt). La famille PW800 demande 40 % moins d’entretien et 20 % moins d’inspection. Le PW812D permettra au Falcon 6X de faire des économies de carburant dans les deux chiffres. Il en réduira également l’empreinte sonore de manière significative. 

La famille PW800

La gamme PW800 est destiné au marché des moteurs ayant une puissance variant entre 10 000 livres et 20 000 livres de poussée. Il est donc idéal pour les avions d’Affaires de grande taille et les avions régionaux. C’est au Bourget de 2007 que PWC a présenté la famille PW800 pour la première fois. En 2008, Cessna a sélectionné le PW810 pour le Citation Colombus. Mais l’avionneur a laissé tomber le projet et PWC en 2009. Le motoriste a poursuivi le développement de la gamme malgré tout. 

Puis en 2014, Gulfstream a sélectionné le PW814G et le PW815G pour ses deux nouveaux avions. C’est en février 2017 que la FAA a certifié les deux moteurs pour les Gulfstream. Notez qu’à l’origine, le PW800 devait avoir une boite d’engrenage pour la soufflante, mais PWC a laissé tomber. Les PW814G et 815G partagent le même cœur que le moteur PW1500G tandis que le PW812D partage celui du PW1200G. 

La promotion

Les retards et problèmes du moteurs Silvercrest de Safran sur le Falcon 5X ont causé du tort à la réputation de Dassault. Avec cette vidéo, Dassault tente donc de rassurer les clients du 6X. 

>>> Suivez-nous sur Facebook et Twitter

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *