Déclaration de l’AIMTA à propos de Bombardier

Pour partager cette publication :

Les emplois et l’écosystème aérospatial québécois préservé malgré le retrait de Bombardier de la construction d’avions commerciaux

Montréal, 13 février 2020 –Bombardier cède sa participation dans la Société en commandite A-220 (33,58 %) à Airbus et à Investissement Québec. La transaction permet également à la filiale d’Airbus, Stelia, de récupérer une partie des activités de l’usine de Bombardier de l’arrondissement Saint-Laurent.
 
« Le retrait complet de Bombardier de la construction d’avions commerciaux représente la fin d’une époque, déclare le Coordonnateur québécois du Syndicat des Machinistes, David Chartrand. Ceci étant dit, nous connaissons déjà les intentions d’Airbus qui compte augmenter leur empreinte au Québec. Pour nous l’important a toujours été de préserver les emplois, les conditions de travail et notre écosystème aérospatiale québécois. C’est donc le meilleur des scénarios dans les circonstances. »

La nouvelle configuration de la Société en Commandite A-220 prévoit qu’Airbus en sera propriétaire à 75% et Investissement Québec à 25%.

De son côté, Stelia récupère le travail de fabrication des cockpits, du fuselage arrière ainsi que de diverses composantes du A-220. L’entreprise assurera également la fabrication de composantes pour les modèles A-320 et A-330 d’Airbus. Travail qui était réalisé par Bombardier depuis plusieurs années.

« Même si cette histoire se termine sur une bonne note après des mois d’incertitude et de rumeurs, nos priorités comme syndicat ne changent pas. Nous allons continuer de veiller aux intérêts de nos membres et d’être présents pour eux. Nous allons passer la journée à rencontrer les travailleurs et travailleuses, les écouter et répondre à leurs questions », explique le président de la Section locale 712 de l’AIMTA, Yvon Paiement.»

L’entente entre Bombardier et Stelia prévoit que les activités faisant partie de la transaction continueront d’être réalisées à l’usine de Saint-Laurent pour une période de 36 mois. En tout 360 travailleurs et travailleuses, dont 260 syndiqués changeront d’employeurs.

« Ce que nous devons faire à partir d’aujourd’hui c’est d’entamer des discutions avec Airbus, Stelia et Bombardier pour nous assurer que le contrat de travail de l’ensemble des travailleurs et des travailleuses touchées par ce changement soit respecté et que la transition vers le nouvel employeur se passe bien », soutient l’agent d’affaires du District 11 de l’AIMTA, Éric Rancourt.

>>> Suivez-nous sur Facebook et Twitter

12 réflexions sur “Déclaration de l’AIMTA à propos de Bombardier

  • février 13, 2020 à 6:46 am
    Permalink

    Pas sur que les 360 employés qui passent chez Stelia conserveront les même conditions que chez Bombardier, je dirais même peu probable… Stelia est déjà implanté à Mirabel et n’offrira certainement pas plus à ses nouveaux employés que ce qu’ils donnent à leurs employés actuels.

    Répondre
    • février 13, 2020 à 6:52 am
      Permalink

      Les employés restent à St-Laurent pour trois, ca donne le temps de négocier et de s’entendre.

      Répondre
      • février 13, 2020 à 6:59 am
        Permalink

        en relisant le communiqué de Bombardier, je me rend compte que ces employés se feront offrir des postes chez Airbus à Mirabel et non Stelia.

        « Airbus prévoit d’offrir à tous les employés actuels de Bombardier travaillant sur les lots industriels d’avions A220 et A330 à Saint-Laurent des emplois durant la période de montée en cadence du programme A220, garantissant ainsi le maintien du savoir-faire ainsi que la poursuite et la croissance de l’activité au Québec. »

        Répondre
  • février 13, 2020 à 7:01 am
    Permalink

    La ligne 330 en plein milieux de l usine.
    Cela ne va pas être facile a isoler…
    Ca sent pas bon pour tout le reste du plan 1. 🙁

    Répondre
  • février 13, 2020 à 9:24 am
    Permalink

    mexicooooo…mexiiiiiii hiiiii coooooo….. !
    faut bien rire pour pas pleurer …..
    dans le fond on se doute bien tous de la finale ….

    Répondre
    • février 15, 2020 à 5:20 pm
      Permalink

      Répartions des employé-es février 2020 source bombardier selon Radio Canada. Division aviation **mondial avec canada 24,000 **ontario only 2,900 et québec only 10,800 . Division transport *mondial avec canada 36,000 *ontario only 2,200 et québec only 1,500 ***Totaux Bombardier inc mondial 60,000 employé-es après les mises à pied, retraites et départs volontaires aussi la vente de programme d’avions avec leurs employés dans les dernières années au niveau mondial y compris Canada. Airbus Mirabel 2,700 employé-es.

      Répondre
  • février 13, 2020 à 4:46 pm
    Permalink

    Stelia offrent des conditions similaires à Bombardier/Airbus sans se taper 8 ans de soir!

    Répondre
    • février 13, 2020 à 6:33 pm
      Permalink

      Un assembleur ne fait pas 36$ de l’heure chez Stelia…

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *