Delta Airlines et les livraisons d’A220

Pour partager cette publication :

Hier, Delta Airlines a publié ses résultats du troisième trimestre et les chiffres sont très mauvais. Mais cela n’a surpris personne malgré un déficit de plus de 5 G $ pour le trimestre. Il ne faut pas oublier, que Delta Airlines avait refusé l’aide du premier programme de soutien du gouvernement américain. La situation du transporteur aérien n’est donc pas plus catastrophique que celle de ses compétiteurs américains. 

Delta Airlines mentionne avoir conclu une entente avec Airbus afin de repousser les livraisons d’avions neufs. En fait, la compagnie mentionne que l’entente lui permettra de réduire de 2 G $ ses coûts d’acquisition d’avions neufs pour 2020 et de 5 G $ jusqu’à la fin de 2022. Mais le communiqué ne donne aucun détail sur le nombre de reports de livraison et les types d’avions. 

La situation à Mirabel

La Presse a mentionné qu’il y a un embouteillage à la sortie de la ligne d’assemblage d’Airbus à Mirabel. C’est Delta Airlines qui en est la cause principale car depuis la mi-mars, la compagnie aérienne n’a accepté aucun A220. De plus la compagnie a toujours quatre CRJ-900 en commande. 


D’ailleurs, Mme Annabelle Duchesne d’Airbus Canada confirme qu’il y aura 48 mises à pied à Mirabel en décembre prochain :

 « Ces collègues fournissaient des services de soutien, comme la logistique, la maintenance et la peinture des avions, pour le Programme CRJ. Nous avions initialement prévu de les transférer sur des activités A220 qui étaient alors en pleine augmentation de cadence – après la fin de la production du CRJ en fin d’année. Maintenant, étant donné l’impact de la pandémie qui frappe particulièrement le secteur du transport aérien, nous ne pouvons pas le faire. »

Mme Duchesne mentionne également que la cadence de production de l’A220 est toujours à trois par mois. Questionnée à savoir si Airbus Canada prévoyait toujours passer à quatre A220 par mois, Mme Duchesne est demeurée plus vague :

« nous continuons de monitorer le marché de façon très étroite. »

Il faut donc fouiller parmi toutes les informations disponibles afin de comprendre si Delta va prendre des A220 en 2021. 

Les commandes de Delta Airlines

Le 30 septembre dernier, Delta avait un total de 226 appareils Airbus en commande. Selon le prix catalogue, la valeur de ses commandes s’élèverait à 33 G USD. Notez qu’Airbus ne publie plus de liste de prix de ses appareils car cela n’était plus représentatif du prix payé par les compagnies aériennes. Selon ma propre évaluation, la valeur des 226 appareils en commande serait plutôt de 12,39 G USD. Voici la répartition des commandes avec le prix payé par Delta Airlines.

Delta Airlines, tableau des commandes avec Airbus
Delta Airlines, tableau des commandes avec Airbus

Le tableau permet de constater à quel point l’A220 n’occupe qu’une petite portion de la valeur des avions en commande. En fait, l’A220 ne représente que 15 % du montant total. Avec la pandémie qui continue de sévir, le dernier secteur qui reprendra du mieux c’est celui des vols internationaux. Il est donc évident que la compagnie aérienne n’a pas besoin de plus de gros avions comme l’A330-900. En 2018, la compagnie aérienne avait déjà annoncé un report des livraisons d’A350 au-delà de 2025. À elles seules, les livraisons d’A321ceo et neo représentent une valeur de 2,9 G USD pour 2020-21-22. Si on ajoute 17 A330-900 on arrive à 4,6 G USD. Les A220 non livrés en 2020 représentent un valeur d’environ 460 M USD. 

L’A220 chez Delta

Vous remarquerez également le prix très bas que Delta Airlines a payé pour ses A220. Ce chiffre est basé sur plusieurs informations qui circulent dans le monde de l’aviation. L’objectif pour le transporteur aérien c’est donc de trouver une compagnie qui lui fera des baux à un taux avantageux. 

De plus, Delta Airlines a négocié une entente avec ses pilotes avant l’entrée en service de l’A220. Le salaire des pilotes d’A220 est donc celui qui est le moins élevé au sein du transporteur aérien. Ajoutez à cela que ses autres coûts d’opération sont très bas et vous avez là un un gros argument en faveur de l’A220

Ce qui coince avec Delta

Au début du mois de septembre, Delta Airlines a annoncé à d’importantes mises à pied dont 1 941 pilotes; lorsqu’ils entrent à l’emploi d’une compagnie aérienne, les pilotes débutent sur les plus petits appareils de la flotte. L’A220 étant le plus petit avion de la flotte de Delta, ses pilotes sont ceux qui comptent le moins d’ancienneté. Afin de respecter les règles d’ancienneté, il faut mettre à pied les pilotes les plus junior. Delta a donc été forcé de mettre à pied une bonne partie des pilote d’A220. Puisqu’il faut environ deux mois pour former les pilotes plus anciens, la compagnie aérienne manque de pilote sur l’A220. Au début du mois d’octobre, Delta a remisé temporairement des A220 le temps de former sur type des pilotes plus sénior. Il faudra attendre le mois de décembre voir janvier avant un retour à la normale. 

Une négociation supplémentaire 

Enfin, hier le président de Delta Airlines, M. Ed Bastian, a confirmé négocier une entente spéciale avec les pilotes : il s’agit de permettre à la compagnie de garder 1 700 pilotes junior au travail plutôt que de les mettre à pied. Voici la déclaration exacte de M. Bastian à ce sujet : 

« we are not going to talk about negotiations publicly. But what I can tell you is that the focus is trying to find a way to eliminate the need to furlough 1,700 junior pilots, and we have given the alpha, the union a lot of different options. And I am hopeful we can reach resolution, but I am not trying to suggest or forecast that. »

Si la compagnie parvient à une entente avec le syndicat des pilotes, elle pourra alors garder tous ses pilotes juniors. Si l’entente est signée rapidement elle permettrait également de réduire les coûts de formation sur l’A220 en 2021.

J’en conclu que Delta Airlines devrait recommencer à prendre des A220 en janvier ou février prochain. 

>>> Suivez-nous sur Facebook et Twitter

3 réflexions sur “Delta Airlines et les livraisons d’A220

  • octobre 14, 2020 à 10:37 pm
    Permalink

    André Allard: « J’en conclu que Delta Airlines devrait recommencer à prendre des A220 en janvier ou février prochain. »

    J’arrivais à peu près à la même conclusion en lisant l’article. Mais advenant la reprise des livraisons de A220 à Delta est-ce que cela permettrait de monter la cadence à 4 unités par mois?

    Répondre
    • octobre 14, 2020 à 11:05 pm
      Permalink

      Bonne question, il s’agit de voir combien d’appareils JetBlue et Breeze seront en mesure de prendre en 2021. Il est toujours possible que Mirabel fournisse une partie des avions destinés aux trois gros clients américains. À partir de la deuxième moitié de 2021, c’est la commande d’Air France qui va prendre beaucoup de place à Mirabel.

      Répondre
  • octobre 15, 2020 à 2:42 am
    Permalink

    Airbus Canada a livré 18 A220 en 2020 jusqu’en septembre. C’est une excellente performance dans le contexte actuel.

    Habituellement il y a une accélération de livraisons vers la fin de l’année. Cette année serait peut être un peu différente, mais 33 A220 livrés en 2020 parait tout-à-fait faisable.

    Cependant, une question reste. Il s’agit du budget d’Airbus Canada. L’article de la Presse mentionné par André sur la liquidité d’Airbus Canada.
    https://www.lapresse.ca/affaires/entreprises/2020-10-14/a220-et-crj/delta-cree-des-embouteillages-a-mirabel.php?fbclid=IwAR3AnXDLWNdm06UiFudvkLC2ZXkUmZTM5g7MCdNcz7skca3kwZYOq03NJm0

    Si le nombre d’avions livrés est en-dessous de l’hypothèse utilisée pour la constitution du budget, il faudra peut être emprunter de l’argent.

    Il faut aussi prendre en compte la déclaration faite au début de l’année quand un des directeurs d’Airbus a déclaré que le partenariat A220 devait financer tout tout seul.
    https://www.journaldemontreal.com/2020/02/21/jusqua-14-milliard-investis-dans-les-avions-a220-en-2020

    Il semble que les 48 mises à pied à la fin de l’année à Mirabel fait partie de l’effort pour préserver la liquidité. Je souhaite juste que ces employés trouveront vite un nouvel emploi.

    C’est une situation très difficile pour tout le monde.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *