Fin de la grève chez De Havilland

Pour partager cette publication :

Le 26 octobre dernier, les syndiqués de De Havilland ont ratifié une entente avec l’employeur. Cette entente prévoit les indemnités de départ et de cessation d’emploi amélioré et confirme l’arrêt de la production du Dash8. C’est dans l’indifférence la plus totale qu’une importante page de l’histoire de l’aéronautique canadienne se termine. Pour ma part, c’est un lecteur qui m’a partagé le lien vers le communiqué d’Unifor. 

L’entente prévoit qu’une cinquantaine d’emplois de bureau seront préservés ; De Havilland s’étend engagée à relocaliser le nouveau bureau dans un rayon de 8 kilomètres de Downsview. Les membres d’Unifor auront une priorité d’embauche en cas de relance de la production du Dash8. 

C’est une bien triste fin pour le Dash8 et les gens qui y ont œuvré. L’on sait que de Havilland travail de pair avec Pratt & Whitney Canada sur une version hybride. Mais il y a fort à parier que si la production est relancée, le fabricant va faire le tour des gouvernements provinciaux. C’est la province qui offrira les meilleures conditions qui remporterait alors la nouvelle chaîne de montage. 

>>> Suivez-nous sur Facebook et Twitter

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.