Héroux-Devtek déclare des profits

Pour partager cette publication :

Héroux-Devtek a présenté ce matin ses résultats financiers de l’année fiscale 2021. Elle termine l’année avec un léger profit de 19,8 M$, et ce malgré la grave crise qui frappe l’industrie aérospatiale. Les revenus annuels de l’entreprise ont atteint 570,7 M$ en baisse de 6,9 % par rapport à l’année précédente. Les ventes du secteur civil ont reculé de 39,9 % à 193,2 M$. Par ailleurs, les ventes du secteur militaire ont progressé de 14,6 % pour s’établir à 377,5 M$. 

La dette nette d’Héroux-Devtek est passée de 246,9 M$ à 157,5 M$ soit une baisse de 89,3 M$. Cette baisse nous indique un solide flux de trésorerie positif pour l’exercice 2021. Les activités d’exploitation ont généré un flux positif de 89,2 M$. Autrement dit : les opérations de l’entreprise sont très rentables. Au 31 mars 2021, la compagnie disposait de 95,5 M$ en trésorerie ou équivalent de trésorerie. 

Le troisième plus gros fabricant de trains d’atterrissage traverse la crise sans coup férir. Au risque de me répéter : « en situation de crise, les meilleurs ressortent du lot. » Dans le cas d’Héroux-Devtek, la performance est spectaculaire. 

La direction d’Héroux-Devtek a profité de l’occasion pour annoncer un programme de rachat d’actions. La compagnie prévoit racheter jusqu’à 2 412 279 en circulation soit 10 % du flottant. Avant l’ouverture des marchés financiers, le titre d’Héroux-Devtek se négociait à 16,12 $ ; à ce prix, le programme de rachat devrait donc coûter 38,9 M$. Mais il faut s’attendre à ce que le cours de l’action soit à la hausse et c’est autour de 50 M$ que devra débourser la compagnie. Tenant compte de la situation économique, c’est une décision audacieuse. 

>>> Suivez-nous sur Facebook et Twitter

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *