Le MAX échoue une étape de sa certification

Pour partager cette publication :

La semaine dernière, Boeing a reçu les pilotes des compagnies aériennes clientes du MAX à son centre d’entrainement. Le but était de leur soumettre les nouvelles procédures d’exploitation développées pour le MAX. Le journaliste Jon Ostrower rapport sur le site The Air Current les résultats de cette exercice

 

 

L’évaluation du MAX avec des pilotes

Les pilotes ont été confrontés à différents scénarios de pannes où les deux indicateurs d’angle d’attaque ne donnaient pas la même information. L’exercice avait pour but d’évaluer comment les facteurs humains pouvaient influencer la réponse des pilotes.

Bien que tous aient réussi à se sortir des différentes difficultés, près de la moitié n’auraient pas appliqué la bonne procédure. Cela veut dire que la formation utilisée n’était pas adéquate et qu’une formation en simulateur pourrait être la solution.

 

 

Le logiciel du MCAS

M. Ostrower mentionne également que Boeing a soumis les modifications finales apportées au logiciel du MCAS la semaine dernière. C’est une semaine plus tard que prévue et la vérification par la FAA n’est toujours pas débutée.

 

Il mentionne que la programmation du nouveau logiciel pourrait produire de nouvelles indications pouvant porter à confusion. Les pilotes pourraient alors mal identifié le problème avec des conséquences graves. Bien que ce scénario soit peu probable il est tout de même possible. La FAA devra donc procéder à une évaluation minutieuse du nouveau logiciel avant de l’autoriser.

 

 

La certification

Pour M. Ostrower, il est maintenant évident que l’approbation finale pour le retour en vol du MAX est encore retardée. Le scénario le plus optimiste place une approbation finale à la mi-février. Une fois cette approbation obtenue, il faudra compter près de quatre semaines avant qu’un premier MAX ne vole de nouveau. Mais le moindre problème supplémentaire retardera à nouveau le retour en service du MAX.

 

Enfin, le président de la FAA M. Steve Dickson a rencontré le directeur général de Boeing M. Denis Muilenberg. Cette rencontre avait pour objectif de discuter entre autres de l’empressement de Boeing à retourner le MAX en service.

>>> Suivez-nous sur Facebook et Twitter

13 réflexions sur “Le MAX échoue une étape de sa certification

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *