Marc Garneau annonce une aide au transport aérien

Pour partager cette publication :

La déclaration

Dimanche après-midi, le ministre des Transports Marc Garneau a publié une déclaration à propos d’une aide au transport aérien. Le ministre mentionne : « une industrie du transport aérien forte et concurrentielle est essentielle à l’économie duCanada.« . Le ministre explique qu’à cause de sa vaste étendue le Canada dépend du transport aérien plus que les autres pays. Il parle également de l’important soutien qu’apporte le transport aérien à la chaîne d’approvisionnement aérospatiale et au tourisme. 

Le ministre constate que l’industrie du transport aérien et de l’aérospatiale ont été touchées plus sévèrement que toutes les autres industries. Il est donc prêt à entreprendre des discussions avec les compagnies aériennes afin de mettre sur pied une aide spécifique. « L’aide financière pourrait comporter des prêts et d’autres types de soutien dans le but de garantir des résultats importants« . Dans sa déclaration, le Ministre Marc Garneau soulève également l’importance du transport aérien régional et du maintien des liaisons. 

Toutefois, Marc Garneau pose une condition essentielle avant d’ouvrir les cordons de la bourse : les compagnies aériennes devront rembourser les passagers avant de toucher une aide supplémentaire. 

L’analyse

Après des mois de mobilisation et de déclarations publiques de l’industrie, Marc Garneau répond à la demande. Certains pourraient dire qu’ils n’y croient pas ou que c’est de la poudre aux yeux. Je ne suis pas de cet avis pour la raison suivante : Marc Garneau est un politicien extrêmement prudent qui évite de s’aventurer en terrain inconnu. Sa déclaration est bien plus qu’un engagement vague et sans conséquences, il déclare que l’industrie a été durement touchée et qu’elle ne pourra pas passer à travers la crise sans une aide spécifique. 

Si Marc Garneau s’engage aussi ouvertement c’est qu’il a l’appui du premier ministre et du conseil des ministres. Il sera en charge des négociations et sera donc également responsable du succès ou de l’échec. L’ancien astronaute a sans doute déjà fait sa propre évaluation des risques et il considère sans doute qu’ils sont faibles.  

Enfin, la condition de remboursement des passagers est politiquement avantageuse pour lui ; qui au Canada est contre le remboursement des passagers ? C’est de bonne guerre de poser cette condition qui lui vaudra la sympathie publique. Notez que Marc Garneau a inclus l’industrie aérospatiale dans sa déclaration. 

Bref, voilà un développement intéressant qu’il faudra suivre de près. 

>>> Suivez-nous sur Facebook et Twitter

5 avis sur “Marc Garneau annonce une aide au transport aérien

  • novembre 8, 2020 à 7:59 pm
    Permalink

    Tu est ministre des transport tes plus dans l’espace revient sur terre !! Et aide les compagnie comme il ont faite La France !! merci

    Répondre
  • novembre 8, 2020 à 10:22 pm
    Permalink

    Tiens le ministre des transports a décidé de se montrer après 7 mois d’absence.

    J’aurais cru qu’après ce délais il aurait en main un plan bien ficelé et ancré sur les besoin de l’industrie, mais non, il est juste prêt à jaser.

    Sincèrement, je crois que le ministre est dépassé par la situation et qu’il n’a pas la carrure pour ce poste en temps de crise, je ne doute pas de son intelligence mais plutôt de son engagement envers cette industrie pourtant stratégique.

    Mais bon, mieux vaut tard que jamais, on verra bien s’il en ressort quelque chose de bien.

    Répondre
  • novembre 9, 2020 à 7:28 am
    Permalink

    Une simple opinion,

    je crois que le gouvernement parle de garantie de vol au régions et remboursement d’achat de billets au consommateurs pour une question d’acceptabilités sociale et J’explique!

    Le secteur de l’aérospatiale bien que c’est un secteur où il y’a des centaines de milles emplois (plus de 200,000 direct) de qualité sans compter les emplois indirects, c’est un des secteurs les plus important pour l’économie Canadienne et Québécoise et c’est une industrie qui au niveau de la recherche et développement nous apporte beaucoup.
    Malgré tous cela c’est un secteur qui est incompris pour tous les bénéfices qu’il apporte et de plus il est très malmenée par le publique.

    Au fil des dernières années de pire en pire car les mauvaise nouvelles se sont multipliés et des gros boni ont été versés à des dirigeants.

    Je compare souvent l’industrie au Canadiens de Montréal! Les gens quand leur équipe gagne ils en sont fiers et en parle haut et fort, par contre lorsque le bilan est moins reluisant on hue et veut échanger tout le monde et congédier les coach et gérant!

    Ce phénomène a rendu toute forme d’aide ou de support à l’industrie difficile pour les gouvernements qui sont critiqués et jugés lorsqu’il parle d’aider ce secteur de l’économie qui apporte d’énormes retombées, des retombées qui sois dis en passant dépasse largement le support qui lui est donné.

    La différence avec l’Europe et les États Unis est la suivante, dans ces pays la société a accepter de faire de leur secteur un projet sociale.
    ils ont compris les bénéfices de le faire et ils ont investi de façon structurée et continue à le faire.
    Il y’a moyen de le faire d’une façon responsable, transparente et structurée au Canada, cela rendrait les decision moins difficile pour la classe politique.
    Si on ne trouve pas le moyen de changer cela nous allons avoir une classe politique qui va détruire une industrie profitable pour notre économie par peur de ne pas être élu ou même réélu et par conséquent des centaines de mille emplois de qualité seront a jamais perdus.

    Il est grand temps pour la classe politique de mettre ses culottes et de prendre ses responsabilités pour aider un secteur qui est des plus affecté, cette aide est attendu depuis 8 mois et des milliers de travailleuse et travailleurs ainsi que des entreprises sont en grande difficulté et paie présentement pour l’inaction de ce gouvernement qui achète du temps.

    Ceci m’apporte à croire que la raison qu’il parle de remboursement de billets et de garantie de vol en région avant d’avoir un plan est qu’il prépare la table afin de relier le tout pour avoir une acceptabilité du public, en reliant les items ci haut mentionné ça justifie une forme d’aide!

    Je souhaite que devant cette situation le gouvernement prends acte de tout ce qui se passe et qu’il sera pro actif dans l’avenir pour finalement mettre de l’avant des politiques long terme nationale pour ces secteurs névralgiques et qu’ils développera des outils pour éduquer les gens sur l’importance de ces secteur ainsi que les bénéfices qu’ils apportent à notre économie.

    Cela pourra rendre l’aide et le support plus facile et acceptable, rendra les secteurs plus résilient face au crises et difficultés et les Canadiens collectivement reprendrons fierté en ce secteur qui nous fait rayonner mondialement!

    Répondre
  • novembre 9, 2020 à 11:24 am
    Permalink

    @ David Chartrand

    Notre industrie souffre grandement d’un manque de visibilité positive.

    Tout le monde croit qu’il n’y a que des subventions, que cette industrie ne rapporte rien, personne en autorité ne prend le temps de mettre les chiffres en place et démontrer que cette industrie est vitale pour notre économie, que ce sont des emplois de qualités et que les avions qui volent ou qui sont construit ici génèrent une activité économique puissante.

    Nos politiciens sont frileux, mais personne d’autre n’a pris l’avant scène pour défendre vraiment l’industrie, que ce soit les entrepreneurs ou les syndicats je n’ai pas vu de front commun pour représenter cette industrie qui souffre comme tant d’autres dans cette crise sanitaire, le ministre peut bien dormir tranquillement sur ses dossiers, mis a part les mise à pieds on n’a pas de nouvelles de personne.

    Je vois des gens qui ont donné quelque fois plus de 20 ans de leur vie être sorti de cette industrie, des assembleurs, des agents de bord, des pilotes, mais je ne vois toujours pas de gens à l’avant scène pour les aider.

    Ne serait il pas le temps de rassembler tout les acteurs et de se faire entendre haut et fort avant que cette industrie ne disparaisse?

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *