Rolls-Royce : l’offre patronale est rejetée

Campagne de sociofinancement 2022
Faites une contribution (*) pour supporter les Ailes du Québec



(*) Veuillez noter que Les Ailes du Québec ne peut émettre de reçus pour fins d'impôt.
Pour partager cette publication :

Les 530 travailleurs de Rolls-Royce représentés par la CSN étaient réunis hier en assemblée générale spéciale. C’est dans une proportion de 94 % qu’ils ont rejeté la proposition globale et finale de l’employeur. Ceux-ci sont sans contrat de travail depuis mars 2020. Le 16 mars dernier, Rolls-Royce a décrété un lock-out tandis que les syndiqués ont déclenché la grève. 

La question du fonds de pension demeure un enjeu très important dans cette négociation : l’employeur désire mettre un terme au régime à prestation déterminée. Les deux parties sont campées dans leur position et l’on se dirige donc vers un long conflit. 

>>> Suivez-nous sur Facebook et Twitter

3 avis sur “Rolls-Royce : l’offre patronale est rejetée

  • mai 12, 2022 à 11:12 am
    Permalink

    Bon courage aux employés de Rolls-Royce.

    C’est triste de voir une compagnie attaquer les acquis de travailleurs.
    J’espère que ce conflit trouvera une solution acceptable bientôt.

    Répondre
  • mai 12, 2022 à 11:36 am
    Permalink

    WoW après 7 semaines de lock out 94% des gens qui se tiennent, c’est ça la force d’une équipe!

    Répondre
  • mai 13, 2022 à 10:22 am
    Permalink

    Je comprends pas vraiment ce qui se passe présentement dans l’aviation. Pénurie de personnels qualifiés, R&R en lockout, Stélia pas mieux dans les négociations avec les syndiqués et idem chez Bombardier… Pendant ce temps, les employés d’ArcelorMittal, eux, se sont fait dérouler le tapis rouge par la compagnie… Qu’on me comprenne bien, tant mieux mais c’est comme aucune compagnie dans l’aviation ose ouvrir les vannes de peur de créer un précédent et un début de mouvement de personnels.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.