CAE récolte un total de 495 M $

Pour partager cette publication :

Le 16 novembre dernier, CAE annonçait deux émissions d’actions pour un total de 450 M $. Dans un premier temps, l’entreprise avait conclu un placement privé de 150 M $ avec la Caisse de dépôt et placement. En vertu de cette entente, la Caisse obtient 5 026 000 actions ordinaires de CAE au prix unitaire de 29,85 $.

Le spécialiste de la formation de pilotes a également complété le placement public d’actions. L’entente originale prévoyait la vente de 10 060 000 actions ordinaires au prix unitaire de 29,85 $. Le syndicat de preneurs fermes a donc choisi d’exercer l’intégralité de l’option de surallocation de 1 506 000 actions. Le syndicat était codirigé par Banque Scotia, RBC marché des capitaux et Valeurs Mobilières TD. CAE a donc récolté 345 M $ nets de cette transaction. 

CAE est d’abord reconnue pour ses simulateurs alors qu’elle détient près de 80 % du marché de l’aviation civile. Mais peu de gens savent qu’elle tire la majorité de ses revenus de la formation des pilotes. Elle offre aux compagnies aériennes et forces militaires de la planète des solutions de formation clé en main. Aucune autre entreprise n’investit autant dans la recherche et le développement de la formation des pilotes. Dans ce domaine, elle possède une longueur d’avance sur les géants comme Airbus et Boeing. C’est pour cette raison qu’elle est le premier choix des compagnies aériennes du monde entier. En fait, CAE n’est pas un leader dans son domaine, c’est plutôt le seul leader de son domaine. 

Les 12 prochains mois

Avec la dernière récolte de fonds, CAE a maintenant accès à plus de 2 G $ de liquidités. Elle se retrouve donc dans une excellente position afin de compléter d’autres acquisitions stratégiques dans les prochains mois : au cours de la prochaine année, plusieurs grandes compagnies aériennes vont devoir trouver le moyen de générer des liquidités. Vendre des éléments d’actifs est une façon rapide d’y arriver; le centre de formation des pilotes et ses simulateurs est un actif dont les compagnies aériennes pourrait se départir. Je m’attends donc à une transaction importante dans les prochains mois. 

>>> Suivez-nous sur Facebook et Twitter

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.